Des mots et des images

52 souvenirs d’enfance – Ma première bicyclette

Ma première bicyclette

J’ai reçu ma première bicyclette à l’âge de 6 ans.  Une CCM bleue turquoise et blanche 24 pouces. Les freins aux pédales.  C’est d’ailleurs la seule et unique bicyclette que j’ai eue.  On avait affaire à prendre soin de nos choses lorsque nous étions enfants car la vie n’était pas toujours facile côté financier.

Mes parents avaient choisi cette bicyclette dans le but que je la conserve longtemps, car je me souviens très bien que j’avait de la difficulté à l’enfourcher et même d’atteindre les pédales.  Ce vélo était beaucoup trop haut pour moi.  La preuve, mon père avait même fixé des blocs de bois sur les pédales pour me faciliter la tâche… et deux petites roues à l’arrière pour me permettre de garder l’équilibre.

À tous les ans, mon père prenait le temps de repeindre mon vélo ou du moins faire de petites retouches de peinture pour s’assurer que la rouille ne l’atteigne pas. 

Des genoux écorchés, j’en a eus!!!  Des « débarques », j’en ai pris!!!  Mais bon, ne dit-on pas que c’est en forgeant qu’on devient forgeron! Tiens cette citation me rappelle que mon grand-père paternel était forgeron de métier!

J’ai gardé cette bicyclette longtemps!!! Je l’ai même encore utilisée une fois mariée.  Et un jour, j’ai pris la décision de la vendre à une dame qui ne pouvait pas utiliser une bicyclette avec vitesses aux poignées à cause de l’arthrite qui la contraignait dans ses gestes.

C’est avec la larme à l’oeil que je vois ma bicyclette prendre une autre route!


Atelier d’écriture – Récolte 38

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture – récolte 38.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte.

Les mots récoltés :  Inconnu – restriction – clair(e) – test – transmission – masque – zèle – louvoyer – émerger – pétiller – arquebuse


Sans restriction aucune

Ca y est!  Je ne passerai pas le test!  Olivia qui nous demande maintenant de lui faire parvenir notre texte le jeudi avant 18 heures.  Hey les amis!!! N’oubliez pas que je demeure au Québec.  C’est clair qu’avec le décallage horaire, la transmission de mon texte à temps est presque impossible voire quasiment nulle!!!  Ca va me demander toute une dose de zèle pour y parvenir!!!

Voilà que tout se met à louvoyer dans ma tête, les mots s’entremêlent.  Apportez-moi un masque d’oxygène quelqu’un, j’ai besoin d’air, j’étouffe littérairement, oups, littéralement!!!  Non, non, servez-moi plutôt un grand verre d’arquebuse, j’en ai grandement besoin.  Une gorgée, une autre et une autre. Enfin, je sens que l’inspiration émergera bientôt!.  Les idées commencent à pétiller face à l’inconnu.

« Cesse de t’imposer des restrictions et tu vas y arriver! » – me dis-je à moi-même.

Ça y est ! J’y suis parvenue!!!


Pour les autres textes, voir la catégorie : Atelier d’écriture

Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 

Des mots et des images

Mes petits bonheurs – Fin février

MES PETITS BONHEURS – FIN FÉVRIER

Nous voici déjà, ou « enfin » si tu préfères, à la fin du mois de février. Le prochain mois sera annonciateur de printemps. Voici mes petits bonheurs – fin février. Ces temps-ci, je dirais que je trouve mon bonheur dans… la création, la méditation et la découverte. Et si je commençais par le partage d’une citation qui m’inspire…


CITATION QUI M’INSPIRE

J’aime découvrir de nouvelles citations, au fil de mes lectures. Comme tu sais déjà, je t’en propose une à tous les lundis. Ci-dessous, voici une citation de Félix Leclerc que je trouve intéressante et qui fait réfléchir sur la perception que les gens développent face aux personnes âgées.

« Ce n’est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne de vieilles pommes. »

Félix Leclerc

DÉCOUVERTE

J’ai eu envie de partager ce très joli poème de Félix Leclerc ayant pour thème: la vieillesse. J’espère qu’il te plaira aussi.

Qui est Félix?

Premièrement, laisse-moi te dire qui est Félix? Selon Wikipédia, Félix Leclerc (né Joseph Félix Eugène Leclerc est né le 2 août 1914 à La Tuque au Québec. Il est mort à St-Pierre-de-l’Ile d’Orléans au Québec. C’était un auteur, compositeur, interprète, poète, écrivain, animateur de radio et de télévision, scénariste, metteur en scène et acteur. Un homme engagé pour la défense du français au Québec.

Enfin… voici le poème que je t’invite à lire.
VIEILLIR EN BEAUTÉ… ET EN SAGESSE

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son cœur,
Sans remords, sans regret, sans regarder l’heure.
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur,
Car à chaque âge se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps,
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce!
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c’est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.
Être fier d’avoir les cheveux blancs,
Car pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour,
Car où que l’on soit, à l’aube du jour,
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir,
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir!

Ne regrette pas de vieillir.
C’est un privilège refusé à beaucoup!

Félix Leclerc


Le bonheur dans les arts

Créer me permet de prendre du temps pour moi, juste pour moi. J’aime m’isoler dans ce que j’appelle mon « Atelier du Bonheur » que je te ferai découvrir sous peu en photos! Mais pour l’instant, que dirais-tu de voir mes dernières créations?

Mes dernières créations:

Commençons par une planche à pince (clipboard) que j’ai altérées de papier, selon l’inspiration du moment. Mon but est d’en créer six et de les utiliser pour enjoliver un des murs de mon atelier.

Planche à pince créée à partir de matériel reçu d’une Muse du Cercle des Cohortes d’hiver.

Suite à un atelier dans lequel Manon Lavoie, coach en créativité, nous proposait de faire nos propres cartes Oracle, j’ai plutôt opté de créer des cartes d’inspiration. J’en ai déjà une douzaine de prêtes. Le nombre de cartes augmentera au fil du temps et surtout au fil de l’inspiration. En voici une partie…

Cartes d’inspiration

Pour la création de ces cartes, j’ai utilisé du papier cartonné que je me suis procuré au magasin « du pas cher ». Sur le côté blanc du papier, j’ai tout simplement collé des images que je trouvais inspirantes et qui pourraient m’aider à bien démarer ma journée.

Cartes d’inspiration

Après avoir taillé mes cartes au format voulu, j’ai conservé les retailles car je voulais répéter le motif sur le côté image.

Et toi, tu aimes créer?

Voilà, c’était le partage de « Mes petits bonheurs de la fin février ». En espérant que ces quelques découvertes sauront t’inspirer.

POUR TERMINER, DIS-MOI, QU’EST-CE QUI FAIT TON BONHEUR CES TEMPS-CI?


Lettre d'amitié
De mes nouvelles aux deux semaines

POUR RECEVOIR MA LETTRE D’AMITIÉ ET NE RIEN MANQUER, INSCRIS-TOI EN REMPLISSANT LE FORMULAIRE CI-DESSOUS. RENDS-TOI ENSUITE DANS TES COURRIELS POUR VALIDER TON INSCRIPTION. 
Des mots et des images

Challenge d’écriture 2020 #7

SEPTIÈME THÈME PROPOSÉ

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. Me voici à nouveau pour le septième thème proposé.


Pour le rendez-vous de cette semaine, Marie nous invite à écrire un texte à partir de TOUS les éléments suivants.

  • Choisir une couleur:  gris, jaune, rouge, cyan, vert et orange
  • Choisir une émotion:  joie, peur, tristesse, surprise, colère
  • Choisir un des quatre éléments: air, eau, feu, terre
  • Choisir un objet de notre quotidien.

Attention! Le crayon laisse des traces!


Si tu ne peux pas être le crayon qui écrit le bonheur, sois la gomme qui efface la tristesse.

Auteur inconnu

Objet du quotidien

Cet objet du quotidien, objet de mon quotidien.  J’en ai de toutes les couleurs et, crois-moi, je leur en ai également fait voir de toutes les couleurs.  Que ce soit par l’écriture ou par le dessin, cet outil de tous les jours me permet de coucher sur papier mes joies et mes bonheurs du moment!

Le crayon me ramène très loin dans le passé. Il fait partie de ma vie depuis mon plus jeune âge. Les crayons de cire ont été mes premiers alliés. Ils me permettaient de dessiner, que dis-je, de gribouiller sur du papier ou dans un cahier à colorier.  Je n’étais pas très habile au début car je dirais que manier le crayon, c’est tout un apprentissage!

Un peu plus tard, j’ai découvert les crayons de bois.  Ces crayons qu’on devaient affûter grâce à l’aiguisoir.  Puis ce fut les feutres.  Les couleurs de terre et les rouges faisant partie de mes couleurs préférées.

À l’époque, je n’avais aucune idée que ce simple outil, un jour, m’aiderait à gérer mes angoisses, mes peurs, ma tristesse.  Que ce soit à travers le dessin ou par les mots, le crayon m’a toujours permis de m’exprimer, de coucher sur papier mes émotions.

Malheureusement, pour certains, le crayon est presque devenu inutile!  Les gens écrivent directement sur leur téléphone ou leur tablette.  Mais, laisse-moi te dire que rien ne remplacera jamais le crayon pour déposer un mot doux sur l’oreiller de l’autre. 

D’après moi, on n’a pas fini d’entendre parler de lui!

Suggestion de lecture: 7 pistes pour intégrer l’écriture au quotidien

Des mots et des images

La citation du lundi #76

La citation du lundi #76

En ce quatrième et dernier lundi de février, voici une autre citation sur l’amitié.

« Mon meilleur ami est celui qui fait ressortir le meilleur de moi. » – Henry Ford

Cette citation me ramène à la confiance en soi. Mon amie n’est-elle pas la meilleure personne pour me faire sentir bien dans ma peau? N’est-elle pas toujours là, à mes côtés, pour me soutenir dans les mauvais moments, pour me dire que je suis la meilleure et que je surmonterai ces obstacles? Elle est la personne qui a la capacité de voir le meilleur en moi et qui me le rappelle lorsque j’en doute.

Et toi, que ressens-tu en lisant cette citation?


Des mots et des images
Me parer de bijoux, porter mes plus beaux vêtements.

Pour moi, cette photo illustrait à la perfection l’estime de soi. Juste le fait de me mettre jolie, de porter mes plus beaux vêtements, de me parer de bijoux fait en sorte que je m’aime et que je me sens bien dans ma peau.


Pour d’autres citations, je t’invite à consulter la catégorie: Citations.

Pour recevoir la citation du lundi sur ton fil d’actualité, abonne-toi à ma page Facebook: Des mots et des images.


Inscris-toi à ma lettre d’amitié afin de ne rien louper. Après avoir complété le formulaire ci-dessous, assure-toi de vérifier tes courriels afin de confirmer le tout. (Tu ne vois pas mon courriel? Vas dans tes pourriels ou indésirables, j’y suis probablement)

Des mots et des images

52 souvenirs d’enfance – La laveuse à tordeur

La laveuse à tordeur de ma mère.

Même si les laveuses à linge, telles qu’on les connait aujourd’hui, ont fait l’apparition dans les foyers québécois à la fin des années ’50, ma mère tenait mordicus à conserver sa vieille laveuse à tordeur.  Pour le lavage, les vêtements étaient déposés dans la cuve remplie d’eau savonneuse et on devait ensuite les passer un à un dans l’essoreuse à rouleaux.

Mais un jour…

Dans les années ’60, ma mère s’est enfin décidée à franchir le pas vers la nouvelle technologie.

Je me souviens encore du moment où on est venu chercher sa vieille machine à tordeurs.  Les hommes ont embarqué la laveuse sur une remorque et ma mère a pleuré toutes les larmes de son corps lorsqu’ils sont partis avec « l’antiquité ».  Elle est resté là, debout sur le balcon, les yeux rivés sur le camion conduit par l’homme qui lui avait arraché son antiquité jusqu’à ce qu’il tourne le coin de la rue et disparaîsse à tout jamais.

La corde à linge

Pour les faire sécher, les vêtements mouillés étaient accrochés sur la corde à linge à l’aide d’épingles de bois.  La poulie soutenant la corde à linge qui s’étirait jusqu’au poteau d’Hydro Québec avait été fixée à la brique de la maison par mon père. 

Je ferme les yeux et je me souviens encore de l’odeur fraîche des draps séchés au gré du vent sous le soleil radieux.  Ma mère étendait dehors même en plein hiver.  La pauvre, elle pouvait bien faire de l’arthrite à la fin de sa vie.  Quand on rentrait les vêtements à l’intérieur, ils étaient raides comme une barre de fer et on devait les étendre à nouveau au sous-sol sur des cordes tendues d’un  mur à l’autre pour qu’ils puissent dégeler!  On faisait tout ça pour l’odeur!  Ca sentait l’frais!!!

Photo prise dans une Ruelle Verte de Montréal.
Crédit photo: Josée Cousineau

Le repassage

Adolescente, j’avais été mise en charge du repassage.  Était-ce parce que je le faisais bien?  Ou était-ce parce que cette tâche ingrate ennuyait ma mère?  Je ne saurais le dire.  Sauf que je me souviens très bien que durant la période estivale, j’installais la planche à repasser sur le balcon et j’accomplissais cette tâche en prenant du soleil.  Faire deux choses à la fois ne date donc pas d’hier!

Me croiriez-vous si je vous disais qu’à l’époque, on repassait tout… tout, tout, tout… même les serviettes, les linges à vaisselle et les taies d’oreillers. 

Finalement, à bien y penser, je ne vous cacherai pas que la sécheuse a fini par nous épargner énormément de travail!


Des mots et des images

Atelier d’écriture – Récolte 37

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture – récolte 37.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte.

Les mots récoltés :  musique – hésitation – sonner – arbre – quarantaine – envoûtement – copeaux – cigogne


Une visite inattendue

15 juillet. Le clocher résonne au loin telle une musique. Douze coups bien sonnés annonçant qu’il est midi.

C’est avec beaucoup d’hésitation que Rachel avait donné rendez-vous à Jacques au Parc Lafontaine.  Ils avaient convenu de se rencontrer tout près du lac.  Un endroit qu’ils fréquentaient régulièrement tous les deux depuis quelques mois pour faire de la photographie.  Deux passionnés!

Mais un jour, la passion prit une autre direction… 

Ils s’étaient enlacés sous cet arbre centenaire comme les racines s’entrelacaient sous terre. Les deux approchant la quarantaine s’étaient embrassés, tout comme les feuilles s’entrechoquaient entre elles aux vues des oiseaux et des nuages.  L’envoûtement entre eux n’était pas une réelle surprise puisque tous les deux prenaient de plus en plus de plaisir à ces rencontres hebdomadaires, comme de purs adolescents. 

Enfin, elle le voit venir au loin, saisit quelques copeaux de bois qu’elle tripote nerveusement entre ses mains cherchant les mots qu’elle utiliserait pour lui annoncer que la cigogne les visiterait d’ici quelques mois.


Des mots et des images
Parc Lafontaine, Montréal.
Crédit photo: Josée Cousineau

Pour les autres textes, voir la catégorie : Atelier d’écriture

Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 

La vieille gare de Lachute

Découvrir mon quartier en 52 photos

Cette année, j’ai décidé de te faire découvrir mon quartier en 52 photos, défi que je me suis lancé au début de janvier après avoir joint le groupe « Projet 52 « . Le mois dernier, je t’ai fait découvrir le Parc Barron en 9 photos, cette fois-ci, je poursuis la visite avec la vieille gare de Lachute.

Crédit photos: Josée Cousineau

Premièrement, débutons la visite avec un peu d’histoire. La structure du chemin de fer reliant Québec à Ottawa a été installée en 1876. Et dès 1877, le bâtiment a été érigé au coeur de Lachute sur la rue de Berry.

Cette gare servait de transit pour les passagers et également pour la marchandise.

Ayant fermé en 1981, c’est en 2007 que la MRC d’Argenteuil demande à la municipalité de citer l’édifice « monument historique » en vertu de la Loi sur les biens culturels du Québec. La ville leur cède l’édifice pour la somme symbolique de $1. *

Pour les photos? On y est presque…


Pour plus d’histoire sur cette gare, je t’invite à visiter:

*Source: La petite histoire d’une vieille gare


Trésor historique en photos

Dès maintenant, je te présente ce trésor historique en 8 photos que j’aime bien et qui ont été prises en saison hivernale.

Faisons le tour du bâtiment…

Premièrement, je te présente une photo du mur faisant face à l’est. Le bâtiment construit de briques rouges et de pierres est un mélange d’architectures.

Mur faisant face à l’est.

Les murs-pignons sont d’inspiration gothique tandis que le toit est d’aspect anglo-normand.


Muni de plusieurs fenêtres et de baies, on peut également voir de petites ouvertures rappelant les meurtrières.

On les appelle ainsi, non pas parce qu’elles peuvent tuer mais parce qu’elles sont de dimensions étroites et nous rappellent les meurtrières des forteresses d’où on lancait les projectiles vers les adversaires.


On peut profiter du moment présent en prenant place sur ce banc de métal noir qui a été installé sur le long balcon de bois.

Ensuite, l’entrée principale nous permet de pénétrer dans les différents bureaux dont ceux de la MRC d’Argenteuil et de l’accueil touristique de Lachute.


Enfin, c’est ici que se termine la visite extérieure de la vieille gare de Lachute.

EN ESPÉRANT QUE MES PHOTOS T’INCITERONT À ARRÊTER À LA VIEILLE GARE ET À PRENDRE PLACE SUR LE BANC POUR PROFITER DU MOMENT PRÉSENT. N’OUBLIE PAS D’APPORTER TA CAMÉRA! QUI SAIT? PEUT-ÊTRE AURONS-NOUS L’OCCASION DE NOUS RENCONTRER!

J’attends tes commentaires!



Lettre d'amitié

Inscris-toi à la lettre d’amitié dès maintenant. Après avoir complété le formulaire, retourne dans tes courriels pour valider ton inscription. (Tu ne vois pas le courriel? Pas de panique, va voir dans les pourriels.)

Des mots et des images

La citation du lundi #75

Citation du lundi #75

En février, j’ai choisi de te présenter quelques citations sur le thème de l’amour et de l’amitié. Voici la citation que je partage avec toi en ce lundi matin.

« L’amitié est la similitude des âmes. » – Auteur inconnu

La relation entre deux ami.es se doit d’être simple, sans attente aucune. Ne dit-on pas qui se ressemble s’assemble?

Selon moi, un.e ami.e m’acceptera tel que je suis, avec les bons et les mauvais côtés, sans jugement aucun. Avec elle, je partage autant les peines que les joies, autant les succès que les échecs. Sans honte.


J’ai immortalisé ce moment en photo lors d’une promenade dans un quartier d’Amsterdam. J’aime croquer les scènes de rue. Celle-ci me rappelait l’amitié.

Des mots et des images
Amsterdam, scène de rue

Je suis certaine que tu aimeras le billet que j’ai écrit sur l’amitié.

Pour d’autres citations, je t’invite à consulter la catégorie: Citations.

Pour recevoir la citation du lundi sur ton fil d’actualité, abonne-toi à ma page Facebook: Des mots et des images.


Inscris-toi à ma lettre d’amitié afin de ne rien louper. Après avoir complété le formulaire ci-dessous, assure-toi de vérifier tes courriels afin de confirmer le tout. (Tu ne vois pas mon courriel? Vas dans tes pourriels ou indésirables, j’y suis probablement)

Des mots et des images

52 souvenirs d’enfance

LE CAMION DE LUCKY ONE

Plusieurs se souviendront du camion de Lucky One qui passait à domicile tout comme le laitier et le boulanger. 

Le rôle de ce marchand était de nous livrer les boissons gazeuses directement à notre porte.  Encore une fois, ce livreur nous laissait monter à bord de son camion pour qu’on puisse choisir les bouteilles de liqueurs qu’on désirait.  Il mettait ces bouteilles de verre dans une caissette en bois ou de plastique… caisse de 24 si ma mémoire est bonne.  Et on devait lui remettre les bouteilles vides à chaque semaine.

Pas toujours facile d’arrêter notre choix entre la bière d’épinette, le cola, le « Ginger Ale », l’orangeade, la liqueur de raisin, le « crème soda », le nectar et la racinette « Root Beer ».  Je suis certaine que j’en oublie tellement il y avait de sortes différentes.

En plus des boissons gazeuses, c’est auprès de ce marchand qu’on se procurait nos croustilles. (« Chips »).  Les « chips » étaient dans des sacs de plastiques transparents déposés dans des contenants de métal.

Lorsque le livreur de Lucky One passait, c’était la fête!