La citation du lundi 83

Voici la citation du lundi #83 pour bien débuter la semaine.

« Il y a dans la vie des moments de bonheur qu’aucun poème ne peux exprimer, on peut seulement les vivre. »

– auteur inconnu

… comme ce coucher de soleil qui s’est paré d’or et d’argent pour le plaisir de mes yeux. Je te l’offre…


Coucher de soleil du 12 avril 2020.

J’espère que tu as aimé la citation du lundi. Pour d’autres citations, je t’invite à consulter la catégorie: Citations.

Pour recevoir la citation du lundi sur ton fil d’actualité, abonne-toi à ma page Facebook: Des mots et des images.

Les défis d’écriture de Ghislaine – Atelier 118

Inspirée par Ghislaine , voici les consignes du défi d’écriture qu’elle nous a proposées pour l’atelier 118.

Écrire un texte sur le thème du temps.

Pour l’écriture de ce texte, j’ai joué avec les expressions autour du temps.


L’air du temps

Depuis la nuit des temps, nos grand-mères répètent: « De mon temps, on prenait le temps de faire les choses. » 

Avouons qu’en temps ordinaire, on court toujours après le tempsLe plus clair de notre temps se résume à trois mots: dodo, métro, boulot!

Mais je dirais que par les temps qui courent, on réapprend à prendre notre temps.

Beau temps, mauvais temps, on reste confiner à l’intérieur cherchant désespérément comment tuer le temps!

Depuis le temps qu’on remet à demain, faute de temps, ce confinement n’arrive-t-il pas à temps, pour plusieurs d’entre nous, afin de remettre les pendules à l’heure en nous permettant de vivre enfin le moment présent?

Avec le temps, on finira peut-être par se rendre compte que le temps presse! Il n’y a plus de temps à perdre! On doit reprendre le contrôle! La terre vient de nous envoyer un grand signe que l’exagération dans tout a fait son temps!


Signification de certaines expressions sur le temps utilisées dans le texte ci-dessus

  • Être dans l’air du temps : être tendance, à la mode.
  • La nuit des temps / de tout temps : époque éloignée dans le passé, éternité.
  • De mon temps : à mon époque.
  • Prendre son temps : ne pas se presser.
  • En temps ordinaire : habituellement.
  • Courir après le temps : toujours avoir l’impression de manquer de temps.
  • Le plus clair de son temps : la partie la plus importante de la journée.
  • Par les temps qui courent : actuellement.
  • Beau temps, mauvais temps : peu importe le moment
  • Tuer le temps : faire n’importe quoi pour ne pas s’ennuyer sans motivation.
  • À temps / juste à temps : à l’heure / assez tôt.
  • Avec le temps : peu à peu, à la longue.
  • Le temps presse : il y a urgence.
  • Perdre du temps : ne pas faire un bon usage du temps, ne pas être efficace.
  • Avoir fait son temps : être à la fin de son activité, de sa vie . Pour un objet, être désuet, obsolète.

Autres expressions sur le temps

  • De temps en temps / de temps à autre : quelquefois. 
  • En temps utile : au moment propice.
  • En un rien de temps : rapidement. 
  • En même temps : ensemble, simultanément.
  • Tout le temps : continuellement.
  • Gagner du temps : retarder un évènement.

J’espère que ce défi d’écriture t’a plu. J’attends tes commentaires.

Pour les autres textes, voir la catégorie : Atelier d’écriture

Sept idées pour passer le temps

C’est en lisant le billet de la Plume d’Isandre ce matin, « Des idées d’activités sur la Plume d’Isandre pour s’en sortir sans sortir« , que m’est venu l’idée de compléter son billet avec mes idées à moi. Le printemps est bien installé, nous sommes coincés à la maison et on se demande: « Mais qu’est-ce que je pourrais bien faire pour occuper mes journées ». Alors, voici comment j’occupe mon temps, en espérant que certaines de ces sept idées pour passer le temps te conviendront.

1 – Je vais sur la terrasse

Tu as la chance d’avoir un balcon?

Maintenant que le beau temps est revenu, que la température se réchauffe, j’ai de plus en plus envie de m’installer sur le balcon pour lire ou pour prendre l’apéro. Et si on en profitait pour nettoyer le balcon, sortir les meubles de jardin, fouiller dans ce qu’on a déjà pour décorer, donner un air de printemps à notre terrasse. Je te propose de visiter le site MissZaStyle qui nous donne plein d’idées pour aménager notre balcon. « Le balcon, cet orphelin de la déco« . Et si ça ne suffit pas, va faire un tour sur Pinterest qui regorge de suggestions.

2 – Je lis

En parlant de lecture, on peut évidemment commander des livres de notre libraire préféré en ligne. De mon côté, je suis abonnée à la bibliothèque de mon quartier et j’ai accès à une banque de livres numériques que je peux télécharger. Que ce soit un roman, un livre de recettes, une bande dessinée ou tout autre type de livre, c’est simple à télécharger.

En faisant une recherche sur Google, j’ai découvert qu’il y a plusieurs sites qui offrent des livres à télécharger, et ce, tout à fait gratuitement.

Sur mon Cybercarnet, j’ai une catégorie qui s’appelle « Ma pile à lire« . Onze billets sur lesquels je te suggère de belles lectures. Peut-être que certains titres t’interpelleront!

3 – Je cuisine

J’ai toujours aimé cuisiner et je cuisine encore plus depuis un certain temps. J’aime essayer de nouvelles recettes. J’aime planifier pour faire en sorte de ne rien jeter à la poubelle. Pas toujours facile de cuisiner pour deux. Mais on peut toujours congeler pour les jours où on a moins envie de cuisiner.

Mes sites de recettes préférés:

4 – Je regarde la télé

Les jours de pluie, j’écoute la télé. Mathieu de la Rubrique de tout et de rien nous propose à l’occasion des séries télé à suivre.

5 – J’écris

J’aime écrire. Et toi? Je participe à quelques ateliers d’écriture, si tu as le goût d’essayer, voici quelques liens. Des thèmes, des mots imposés, l’important est de s’amuser.

6 – Je crée

J’adore dessiner, jouer avec la couleur. Un passe-temps qui me permet d’être dans le moment présent. Voici quelques liens, même si tu crois n’avoir aucun talent, qui pourraient t’intéresser:

7 – Je marche

À tous les jours, je prends le temps de marcher à l’extérieur, tout en respectant les règles établies par le gouvernement. Comme on dit: « Grouille pour pas que ça rouille!« 

Voilà qui complète pour aujourd’hui mes idées pour passer le temps en cette période de confinement. J’avoue que je ne vois pas les journées passer! Et c’est tant mieux!

Et toi, que fais-tu pour passer le temps?

N’hésite pas à partager tes idées en commentaire!


Ces billets pourraient aussi t’intéresser:

52 souvenirs d’enfance – Amour d’adolescence

Amour d’adolescence

4 avril 1971

Cette date marque la journée de notre première sortie.

Nous étions adolescents.  Lui 15 ans, moi 16.  La semaine d’avant, il était venu remercier mon père et il en avait profité pour demander à me parler.  Et c’est là qu’il m’avait demandé de l’accompagner au cinéma.  Invitation que j’ai, bien sûr, acceptée sur le champ!

Fils d’un couple d’amis de mes parents, il demeurait en face de chez moi.  Il jouait au hockey dans la rue avec ses amis.  C’est à peu près tout ce que je connaissais de lui à ce moment-là.

Pour notre première sortie, nous avions convenu d’aller au Cinéma Crémazie à Montréal.  Le film à l’écran était « M.A.S.H. », film classé comédie, drame, guerre.  Un film qui a quand même remporté la palme d’or à Cannes en 1970.  Quand même!

C’était par un beau printemps!  Température presque estivale. J’étais vêtue d’un « hot pants », vêtement très à la mode au début des années ’70. Après le cinéma, nous avions marché, main dans la main. J’aurais voulu que cette journée ne se termine jamais.

Une sortie… et j’étais déjà follement amoureuse de ce jeune homme aux cheveux bruns et aux yeux bleus qu’il était et qui deviendrait l’homme de ma vie!

4 avril 2020. Quarante-neuf ans plus tard et toujours aussi follement amoureuse!


La citation du lundi #82

La citation du lundi #82

Pour la citation du lundi #82, j’ai choisi une phrase de John Lennon sur le thème de la vie.

« La vie, c’est ce qui arrive quand vous aviez prévu autre chose »

– John Lennon

La vie se charge parfois de nous ramener à l’ordre, alors qu’on avait tout prévu autrement. Parfois tristement, parfois de façon heureuse. À quoi ressemblera l’après? Saurons-nous revenir à de réelles valeurs?


Photo prise à Québec dans un bâtiment abandonné.


J’espère que tu as aimé la citation du lundi. Pour d’autres citations, je t’invite à consulter la catégorie: Citations.

Pour recevoir la citation du lundi sur ton fil d’actualité, abonne-toi à ma page Facebook: Des mots et des images.

Des mots et des images

52 souvenirs d’enfance – Les provisions de grand-maman

Les provisions de grand-maman

Ma grand-mère maternelle habitait le quartier Villeray à Montréal.  Malheureusement, sa petite maison d’un étage a été démollie pour être remplacée par un condo de deux étages. 

Je retourne de temps en temps dans ce coin-là, tout simplement pour y marcher, caméra au cou.  Je sillonne les rues et les ruelles, j’arrête même pour parler aux marchands du coin afin de leur « piquer une jasette » et leur dire que ma grand-mère habitait le secteur lorsque j’étais plus jeune.

Le marché Jean-Talon

Grand-maman m’amenait souvent au Marché Jean-Talon situé au coeur du quartier de la Petite Italie.  On avait à peine quelques rues à marcher pour s’y rendre. On pouvait s’y procurer fruits et légumes frais provenant directement des producteurs.  L’ambiance était exceptionnelle, les marchands remplis de fierté derrière leur étal.  Je suis certaine que c’est grand-maman qui m’a transmis le goût de fréquenter les marchés publics. 

Les provisions

Elle aimait cuisiner pour les siens, elle aimait faire le plein de provisions.  Mais dans ce temps-là, les gens n’étaient pas équipés de grands réfrigérateurs et congélateurs comme aujourd’hui.

Par contre, je me souviens que nous pouvions accéder à la cave par une trappe qui se trouvait sur le plancher de la cuisine.  On utilisait une échelle de bois pour y descendre.  C’était un espace pas très grand, à même le sol, directement sur la terre.  Arrivé en bas, on tirait sur une corde qui pendait du plafond et qui servait à allumer une ampoule afin d’éclairer cet endroit qui servait de « chambre froide ».  J’avoue que je n’était pas très brave d’y descendre!

Grand-maman y conservait les pommes de terre, les carottes, les navets, les choux et les pommes.  Les plus belles pommes, « celles réservées pour la visite » comme elle disait, étaient enveloppées avec soin dans du papier de soie. Les autres étaient tout simplement déposées dans des bacs de bois que mon grand-père avait fabriqués. Grand-maman les utilisaient pour confectionner les desserts. Elle conservait aussi le précieux beurre à cet endroit.

La grande armoire

Sur le balcon arrière se trouvait une grande armoire dans laquelle elle accumulait ses desserts durant la saison précédant le temps des fêtes.  Tartes aux pommes et aux fruits de toutes sortes, mokas, beignes… tout ce dont on avait besoin pour se sucrer le bec!

Son jardin

Mais il n’y avait pas que le marché Jean-Talon pour s’approvisionner.  Elle avait aussi son propre jardin. Durant la saison estivale, une grande partie de la cour arrière se transformait en espace jardin. Que des tomates!  Je la vois encore avec son tablier cueillir ces fruits rouges dès qu’ils étaient mûrs. Elle les coupait en quartiers et les salait à son goût avant de les manger! 

Quelques fleurs venaient également agrémenter son jardin.  Des glaïeuls et des coeurs saignants.

Chez grand-maman, même si les temps étaient difficiles, même si l’argent était rare, on ne manquait jamais de nourriture!