Bilan du blog avril-juin

Et si je commençais par…

MERCI! Alors merci d’être là, merci de me suivre, merci de me lire, merci de laisser ta trace en commentant mes billets, merci de parler de moi autour de toi. Sans toi, les chiffres du bilan du blog avril-juin n’existeraient pas.

Pourquoi faire un bilan de mon blog

Premièrement, en analysant les statistiques de mon blog, cela me permet d’avoir une meilleure image de ce que mes lecteurs/lectrices aiment lire. J’aime savoir ce qui a bien fonctionné et ce qui a moins fonctionné. Mais les stats ne s’arrêtent pas qu’à ça. Tu le verras en lisant mon analyse un peu plus loin.

Deuxièmement, et pourquoi pas, lorsque je ferai la liste des Top 10 articles, cela te permettra sans doute de découvrir certains billets que tu as peut-être loupés et qui auraient pu t’intéresser.


Alors, allons-y!

Avril, mai et juin

Quelques chiffres pour débuter…

  • 54 billets publiés
  • 118 commentaires générés par ces billets (à noter que j’ai répondu à chacun de ces messages)
  • 73 abonné.es à la lettre d’amitié
  • 176 abonné.es Facebook
  • 155 abonné.es Instagram
  • 1851 pages lues par 931 lecteurs/lectrices différent.es

Poursuivons avec les billets les plus consultés durant ces trois mois.

Des mots et des images
  1. 52 souvenirs d’enfance
  2. Citation #28
  3. 52 souvenirs d’enfance – La laveuse à tordeur
  4. Les cinq sens du bonheur
  5. Les mokas
  6. Mes 4 recettes de vinaigrettes
  7. Salade de fèves germées à la grecque
  8. Challenge d’écriture 2020 #4
  9. Synchronicité – Quand rien n’arrive par hasard
  10. Souvenirs d’enfance – Le boulanger et le laitier

D’un coup d’oeil, je peux voir que mes souvenirs d’enfance intéressent encore mes lecteurs/lectrices. Je reprends l’écriture des ces textes dès l’automne prochain. 😉

Je suis toujours surprise, lorsque je fais l’analyse d’un trimestre, de voir que certains billets du Top 10 datent de l’année précédente. Les résultats de recherche sur Google y sont sûrement pour quelque chose. Il faut dire que je mets beaucoup d’emphase sur le SEO.


Ensuite, voyons ceux qui ont généré le plus de commentaires

Prends note qu’un billet n’ayant généré aucun commentaire ne signifie pas pour autant qu’il n’a pas été lu.


La source de traffic

Un autre fait intéressant à connaître… d’où nous proviennent nos lecteurs/lectrices? Ce qu’on appelle la « Source de traffic ». Où dois-je mettre mes efforts pour obtenir plus de trafic sur mon blog?

  • Facebook 24.96%
  • Google 24.91%
  • Les Blogueuses 6.16%
  • Pinterest 2.16%
  • Bing 1.3%
  • L’atmosphérique 1.19% (atelier d’écriture)
  • Ecosia 0.92
  • Bonheur du jour 0.92
  • Olivia Bellington 0.54 (atelier d’écriture)
  • Lavasoft 0.27%
  • Atelier de Ghislaine 0.27%

Facebook et Google sont bien représentés dans mes stats et je suis plutôt satisfaite des lecteurs/lectrices générés par la plateforme Les Blogueuses.

Par contre, j’ai énormément de travail à faire côté Pinterest.


En espérant que ces chiffres du bilan du blog avril-juin ne t’ont pas trop ennuyé! Mais sache, en terminant, que tu es ma réelle source d’inspiration!


Challenge d’écriture 2020 #25

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. Me voici à nouveau pour le 25e thème proposé.

Cette semaine, Marie nous invite à écrire un texte qui débute par :

“J’ai entendu sa voix et elle m’a ramenée des années en arrière” 

et qui se termine par: “Je ne pouvais pas faire ça à Julie.”

Voici ce que les mots de Marie m’ont inspirée…


J’ai entendu sa voix et elle m’a ramenée des années en arrière.

Nous avions pris l’habitude de nous rencontrer ici, sur la terrasse du « Bistro des artistes » après le travail.  En tout amitié, au début.  Nous aimions prendre l’apéro ensemble tout en bavardant de tout et de rien à la fois. 

C’est ainsi que tout a commencé!

Au fil du temps, nos apéros ont été suivis de soupers dans le vieux Montréal et se terminaient, la plupart du temps, sous la couette, dans une vulgaire chambre d’hôtel du centre-ville.

Marié depuis déjà une quinzaine d’années, le train-train quotidien s’était probablement bien installée dans notre vie de petits banlieusards.  Métro, boulot, dodo.  Toujours dans le même sens, comme les aiguilles d’une horloge. 

J’avais une certaine envie de liberté.  Était-ce la quarantaine?  Je ne saurais dire.  Et c’est dans son regard bleuté que j’avais trouvé une certaine légèreté.

Mais, après quelque temps, cette aventure s’est transformée à nouveau en banale routine.  J’ai vite compris que la passion ne suffit pas à combler son homme. Loin des tracas de tous les jours, la vie semble toujours plus verte chez le voisin!

Elle ne m’a pas vu, attablé sur la terrasse.  Devrais-je lui faire un signe de la main et l’inviter à prendre place en face de moi, juste le temps d’un apéro?

Non…

Je ne pouvais faire ça à Julie.

D’AUTRES TEXTES SE RETROUVENT SOUS LA CATÉGORIE : ATELIER D’ÉCRITURE

La citation du lundi #94

En ce dernier lundi de juin, je partage avec toi une citation sur le thème de la créativité. Voici donc la citation du lundi #94.

Un moment pour soi

La solitude est souvent source de créativité : les artistes, les peintres, les écrivains… s’isolent pour travailler.

– Auteur inconnu

Personnellement, j’ai besoin de me retrouver seule lorsque vient le moment de créer. Que ce soit en dessinant ou en écrivant, la musique est présente. La solitude et la musique, mes deux sources d’inspiration et de créativité.

Pour terminer, dis-moi, de quoi as-tu besoin pour te sentir inspiré.e?


Tu as aimé la citation du lundi #94, n’hésite pas à la partager avec les artistes de ton entourage.


Je t’invite à consulter la catégorie: Citations.

Les défis d’écriture de Ghislaine – Atelier #125

Inspirée par Ghislaine , voici les consignes du défi d’écriture qu’elle nous a proposées pour l’atelier #125. Elle nous propose un thème portant sur l’amitié ou une série de mots se terminant par le son « ine ». J’ai choisi d’unir les deux dans mon texte.

Cabotine, colline, badine, copine, domine, combine, chemine, butine


Mademoiselle Cabotine

C’est en gambadant dans ce champ de fleurs que Mademoiselle Cabotine fait la rencontre d’un joli papillon aux couleurs de l’air-en-ciel. 

Ce papillon, récemment sorti de son cocon, a déjà de grandes ambitions.  Une passion le domine depuis le début de l’été.  Il butine de fleur en fleur dans le but ultime d’atteindre le haut de la colline d’ici la fin de l’été.

Mais, il est triste!

« J’aimerais tellement être accompagné d’une copine pour parcourir toute cette route! » confie-t-il à Mademoiselle Cabotine.

« J’aurais l’impression d’être moins seul » .

Voilà qu’une idée folle chemine dans la tête de Mademoiselle Cabotine. 

« Et si j’entrais dans sa combine! » pense-t-elle intérieurement. 

On ne badine pas avec l’amitié!

« Si je t’aidais à te dénicher une amie pour t’accompagner tout au long de ce périple ! » lui lance-elle a brûle-pourpoint. 

« Oh! Ce serait merveilleux! » lui répond le joli papillon aux couleurs de l’arc-en-ciel.  

Illustration: Josée Cousineau

Il virevolte autour de Mademoiselle Cabotine qui se met à danser en tournoyant sur elle-même.

Et c’est ainsi que se sont liés d’amitié le joli papillon aux couleurs de l’arc-en-ciel et Mademoiselle Cabotine.


J’espère que ce défi d’écriture t’a plu. J’attends tes commentaires.

Pour les autres textes, voir la catégorie : Atelier d’écriture




Mes états d’esprit du vendredi 26.06.20

Me voici à nouveau avec le partage de mes états d’esprit du vendredi. À toutes les semaines, je lis ceux de Marie et de Mathieu qui ont été inspirés par Zenopia et The Postman.

DÉBUT (VENDREDI 6:00)

Fatigue :  Ça va!
Humeur : Bonne, comme toujours 🙂
Estomac : Je me sens comme une lapine avec toute la salade que je mange!
Esprit créatif : Et c’est reparti! Grâce au premier atelier du cercle des Muses d’été! J’étais rouillée après 2 semaines à ne rien créer.
Condition physique : Je jardine, je marche un peu.

Projet: Conception d’un cahier créatif, relié à la main. La reliure, toute une aventure!!!

Penser à : Aller voir l’exposition à la Galerie de la Route des Arts avant qu’elle se termine!
Message à moi-même : « Il fait moins chaud, il faudrait que je reprenne la marche! »
« Tiens, je pourrais me rendre à pied pour cette exposition! »
Envie de : … faire plein de choses !
Amitiés : Un appel Messenger avec Diane. 😉

Famille : Visite de notre fille. Visite prochaine de notre fils!

Love : Je l’aime toujours autant! Plus qu’hier, moins que demain… qu’on se répète depuis près de 50 ans!

Sorties : Marché de légumes. Le prix des fraises est épouvantablement haut. Patrick Morin. Achat d’un parasol. Librairie. Récupérer ma revue « Flow » qui vient tout juste d’arriver.

En cours de lecture :

  • « Tramways, bombes et Caramel » écrit par Francine Carthy Corbin, auteure québécoise. Se passe à Montréal et Québec fin des années ’30. Je suis rendue au tome
  • Magazine Flow.


Films : Aucun.
Séries : Manger. Avec Boucar Diouf. J’ai appris plein de choses sur la tomate et sur les arachides. Hâte d’écouter les deux autres émissions sur le piment et sur le maïs qui devraient être tout aussi intéressantes que les deux premières.
Réseaux sociaux : Pour plus de mots et d’images, il y a ma page Facebook (176 personnes me suivent) et 132 sur Instagram.
Musique : Folk pour créer !
Essentiel : Être bien.

FIN: 6:47

J’espère que mes états d’esprit du vendredi 26.06.20 t’ont plû!

3 moodboards sur le thème du voyage

Premièrement, je dois te dire que ce billet a été écrit dans le cadre d’un challenge lancé par le groupe de La blogo qui déchire. Tu es blogueur ou blogueuse? N’hésite surtout pas à te joindre à nous! Me voici, donc, avec 3 moodboards sur le thème du voyage.


Le bonheur de voyager

2020. Qui ne rêve pas de voyage par les temps qui courent? Moi, peut-être.

Pour commencer, sache que j’ai eu le bonheur de voyager un peu partout dans le monde. Que ce soit par pur plaisir ou lors de voyages d’affaire. Probablement que la plupart des gens rêvent d’une retraite à voyager et j’avoue que je ne faisais pas exception à la règle. L’Homme et moi avions quelques idées de voyages sur notre « Bucket List »… et nous avions la ferme intention de les réaliser avant de ne plus être en mesure de le faire.

J’ai pris ma retraite en hiver. Fin janvier. Pour ceux et celles qui connaissent les températures extrêmes du Canada savent pertinemment que les Canadiens souhaitent s’enfuir vers le Sud pour se faire « chauffer la couenne » durant la période hivernale!

Quelques jours après le début de ma retraite, nous nous sommes donc envolés vers la République Dominicaine, plus précisément à La Romana. Un tout inclus, adulte seulement. Quelle belle façon de débuter cette nouvelle période de ma vie!

La légendaire Route 66

Dès notre retour, nous avons commencé à planifier le voyage suivant. L’Homme et moi souhaitions depuis fort longtemps parcourir la légendaire Route 66. Toute une expédition, 10,000 kilomètres. Mais faire la Route 66 a été l’un des plus beaux Road Trips de notre vie. Ceux et celles qui aiment les vieilles voitures, c’est l’endroit. On en a vu et on en a photographié des « vieux chars ». En voici d’ailleurs quelques uns ci-dessous.

Crédit photos: Josée Cousineau

Un jour, je te reviendrai avec plus de détails sur ce voyage extraordinaire!


Amsterdam

À notre retour de ce fameux Road Trip, les températures plus chaudes n’étaient malheureusement, ou heureusement, pas encore de retour. Avril, le moment idéal pour aller visiter Amsterdam! Je savais qu’un jour j’irais voir les tulipes. Et ce jour-là était arrivé! J’ai pu, enfin, visiter le Jardin Kokenhoff.

Crédit photo: Josée Cousineau

C’est donc caméra au cou, trépied et sac au dos que nous avons parcouru les rues d’Amsterdam. Les scènes de rues sont mes préférées en photographie.

Voici, ci-dessous, quelques photos prises en sillonnant les rues d’Amsterdam. La photo de gauche m’a d’ailleurs permis de faire partie des semi-finalistes d’un concours organisé par Gosselin Photo et du Journal de Montréal.

Trois de mes photos préférées. Dans le sens des aiguilles d’une horloge.
Le temps d’un café, Journée shopping, L’amitié.
Crédit photos: Josée Cousineau

Nous avons eu le bonheur d’être présents lors de la Fête du Roi. Les commerces, les gens, tout et tous se parent de la couleur orange comme tu peux le constater sur les prochaines photos.

Crédit photos: Josée Cousineau

Voilà! J’espère que tu as apprécié les 3 moodboards sur le thème du voyage. Ces voyages resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Et toi, tu aimes les voyages?


Les billets suivants pourraient également t’intéresser.

La citation du lundi #93

Réflexion du lundi 22 juin 2020

Voici la citation du lundi #93. Sur le thème de la vie.

« Je sais que chaque instant apporte avec lui de nouvelles possibilités, une nouvelle fenêtre à travers laquelle je peux regarder. À chaque instant de ma vie, je vis pour constater la beauté autour de moi et pour y contribuer à ma façon. »

– Auteur inconnu

Comme je le dis souvent, je profite et j’apprécie tous les petits bonheurs qui se présentent à moi. Je fais en sorte de tout enjoliver autour de moi, que ce soit en offrant un sourire à une personne inconnue sur la rue ou en faisant pousser des légumes dans mon jardin.

Ce matin, j’ai pris le temps d’aller à la rencontre de mon jardin, le dépouiller des quelques mauvaises herbes qui se sont pointées durant la nuit, parler à chacun de mes plants de légumes, leur laisser savoir comme je suis fière de les voir s’épanouir. Je fais la même chose avec les gens de mon entourage en leur disant combien je les aime, en les encourageant à prendre les bonnes décisions et surtout en respectant leurs choix.

La vie est belle! Il suffit de tirer le rideau et de bien regarder à travers la fenêtre de la vie toutes les possibilités qui s’offrent à nous. Soyons reconnaissants!

Et toi, que fais-tu pour contribuer à enjoliver ta vie?


La fenêtre sur la fenêtre.

Cette photo a été prise dans le Vieux-Québec. Une fenêtre qui se réflète dans une fenêtre.


Pour en lire d’autres, je t’invite à consulter la catégorie: Citations.

Mes états d’esprit du vendredi 19.06.20

Me voici à nouveau avec le partage de mes états d’esprit du vendredi. À toutes les semaines, je lis ceux de Marie et de Mathieu qui ont été inspirés par Zenopia et The Postman.

DÉBUT (VENDREDI 9:56)

Fatigue :  En forme!
Humeur : Super! 🙂
Estomac : Aujourd’hui, ce sera « vendredi sans viande ». Manger léger avec cette canicule qui va durer jusqu’à mardi.
Esprit créatif : Calme plat! Pas du tout envie de m’enfermer dans mon atelier.


Condition physique : Le jardinage est ma principale activité physique.

Projet: Tellement hâte au Cercle des Muses d’été qui débute le 26 juin. Avec Manon Lavoie, coach en créativité. Dix rendez-vous de deux heures, une fois par semaine. Si tu as aussi envie de t’y inscrire, clique sur ce lien :  https://m-comme-muses.teachable.com/?affcode=76010_t-ta2_gl

Penser à : Contacter Catherine pour me commander des masques supplémentaires! On va devoir le porter encore un bon bout de temps, aussi bien les assortir à ce que je porte! *Coquetterie*.
Message à moi-même : « Je perds la notion du temps! ».
Envie de : … lire !
Amitiés : Messenger.

Famille : Messenger. Une rencontre prévu d’ici quelques semaines.

Love : Enfin, il prend du temps pour lui. Passe du temps dans le spa, sur la terrasse. En soirée, il écoute des séries sur Toutv.

Sorties : Promenade au parc et sur la Principale.

En cours de lecture :  « Tramways, bombes et Caramel » écrit par Francine Carthy Corbin, auteure québécoise. Se passe à Montréal et Québec fin des années ’30.


Films : Aucun.
Séries : Minuit le soir. Mettant en vedette: Claude Legault, Louis Champagne, Julien Poulin, Julie Perreault.
Réseaux sociaux : Pour plus de mots et d’images, il y a ma page Facebook (176 personnes me suivent) et 134 sur Instagram.
Musique : Blues avec un bon verre de vin!
Essentiel : Profiter de la vie!

FIN: 10:11

J’espère que mes états d’esprit du vendredi 19.06.20 t’ont plû!

Atelier d’écriture – Récolte 51

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture – récolte 51  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte.

Les mots récoltés : Fleurir – capharnaüm – ouverture – salaire – vénération – sécheresse – manque – retard


7:15. Jeudi matin.

Du soleil mur à mur.  Météomédia prévoit quelques jours de canicule.

Lorsqu’elle pense à son jardin, un seul mot lui vient à l’esprit.  Vénération.  Elle en est tellement fière. De voir fleurir ses plants de tomates lui apporte une telle satisfaction que nul salaire ne saurait lui apporter.

Mais la voici soudainement inquiète.  Cette canicule, signe de sécheresse, risque de mettre en péril une partie du travail accompli des derniers mois.  Toujours cette angoisse, ce manque de confiance en elle, qui lui pourit souvent la vie.  Un capharnaüm de scénarios chinois se déroulent dans sa tête.  Et si…  Non, ça suffit!  Il faut que ça cesse.

Elle doit garder une certaine ouverture d’esprit.  Cesser de toujours imaginer les pires scénarios et tenter d’en entrevoir de plus positifs. Que peut-il arriver de si grave?  Sinon qu’elle devra arroser davantage!

Allez, c’est l’heure!  Même à la retraite, certaines tâches doivent être accomplies.  Jocou déroule rapidement le boyau d’arrosage, comme si elle était en retard. Ah! Cette éternelle envie de perfection!

Relaxe.  Allez!  Inspire, expire.  Y’a rien qui presse!


Pour les autres textes, voir la catégorie : Atelier d’écriture

Des mots et des images

Challenge d’écriture 2020 #23

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. Me voici à nouveau pour le 23e thème proposé.

Cette semaine Marie nous invite à écrire un texte à partir de la citation suivante :

“Je m’allongerai sous tes paupières. Lorsque tu les baisseras pour t’endormir, je lancerai de l’or dans ton sommeil. De l’or et des songes pareils à des nuages”.

– Chritian Bobin

Et en utilisant TOUS les mots suivants: 

sacre, sensualité, sucré, sensible, sublimation, solitude, saltimbanque, sagesse, sourires, secondes.


Voici ce que la citation de Christian Bobin m’a inspiré comme histoire.

Tu te souviens de Jocou qui a reçu trois copines pour le thé?

Mais qui sont-elles?

Les trois copines viennent à peine de quitter que la solitude la rattrape déjà! Autant elle apprécie ces moments entre filles, autant elle apprécie se retrouver seule. Serait-ce une habitude acquise durant le confinement qui cherche déjà à refaire surface? Elle ne saurait dire.

Jocou se rassoit sur une des chaises d’osier blanches et ferme les yeux pendant quelques secondes.   Malgré qu’il soit déjà 18 heures, le soleil est encore bon. Les chauds rayons tentent de s’infiltrer sous ses paupières closes… elle relaxe tout en se remémorant cette agréable rencontre improvisée.

Elle les revoit, l’une après l’autre, arborant leurs plus beaux sourires dès leur arrivée.

Lorsque ces quatre se rencontrent, il n’y a jamais de place pour l’ennui.  Elles se sont connues au moment de l’adolescence.  Elles ont l’impression de se connaître depuis toujours.

Par contre, les quatre femmes sont très différentes l’une de l’autre et pourtant… elles s’entendent à merveille.  Ne dit-on pas que si les oiseaux chantaient tous le même air, les forêts deviendraient vite ennuyantes?

Elle repense à chacune d’elles. 

Simone

Simone, c’est l’artiste!  Remplie de sensualité. Il lui arrive de créer en utilisant le concept de sublimation qui consiste, selon Freud, à puiser dans la force d’une pulsion sexuelle pour réaliser son oeuvre .  Mais ça, c’est son secret!  Elle expose, « exposait » devrai-je dire en raison de la pandémie, dans les plus grandes galeries de New York et de Montréal.  C’est d’ailleurs là, dans la « Big Apple », qu’elle avait rencontré son saltimbanque, un acrobate du Cirque du Soleil qui lui avait presque vidé son compte en banque. Heureusement, elle a vite compris son petit manège et qu’à part le sexe il ne lui apporterait rien de bon!

Béatrice

Béatrice, quant à elle, a la dent sucrée, et elle ne s’en cache pas.  Une gourmande! Elle a tellement aimé les scones aux raisins qu’elle est partie avec la recette dans son sac à main.  Et, bien sûr, elle n’a pas refusé l’offre de Jocou lorsque cette dernière lui a suggéré d’en apporter quelques uns chez elle. 

Marie

Marie, la sensible.  Toujours à fleur de peau, elle est capable de pleurnicher sur commande.  Qu’elle soit joyeuse ou triste.  Elle trouve toujours une occasion de verser une larme, celle-là!

Jocou

Et finalement, Jocou, elle-même, c’est la sagesse incarnée.  Elle suit les règles à la lettre. Et pourtant, au moment où on s’en attend le moins, elle est capable de nous lancer un » sacre* » en plein milieu d’une conversation. Surtout après avoir siroté une ou deux coupes de Pinot!

Outch!  Un maringouin vient de la piquer sur le bras! 

Elle ouvre les yeux…Ces quelques heures passées entre filles, à jaser de tout et de rien, ont véritablement passé trop vite!  Il faudra sans faute se reprendre! Mais là, il est temps de rentrer si elle ne veut pas se faire manger tout rond.


*Sacre. Familier. Au Québec, formule de juron, souvent formée par le nom d’objets sacrés (par exemple tabernacle, ciboire).


D’AUTRES TEXTES SE RETROUVENT SOUS LA CATÉGORIE : ATELIER D’ÉCRITURE