Randonnée photos – Est ontarien

J’adore les randonnées photos. Malheureusement, avec l’augmentation du coût de l’essence, elles se font plus rares. Mais, dernièrement, je suis allée faire une randonnée photos dans l’est ontarien… sur les routes de campagne.


Voici quelques photos prises lors de ce « Road Trip ».

Les vaches

Je n’y connais rien en matière de la race bovine, mais j’adore les photographier en pleine nature. À chaque année, j’aime retourner dans les champs de l’est ontarien et observer les animaux. Les vaches sont curieuses. Certaines d’entre elles s’approchent tranquillement lorsqu’elles me voient en bordure du chemin avec mon appareil photo.

D’autres semblent plus indépendantes et m’ignorent complètement. Les anciens nous disaient que les vaches qui se couchent en plein champ nous annoncent la pluie. Allez hop les vaches! On veut du soleil!

Les prochaines sont occupées à brouter à même le charriot. Une petite fringale?


À chaque fois que je passe dans l’coin, je m’arrête à cette ferme abandonnée. As-tu remarqué le p’tit oiseau sur la cheminée de gauche?

Crédit photo: Josée Cousineau

Pop Silo

Il y a deux ans, j’ai fait le circuit Popsilo. Je vais devoir le refaire car le nombre de silos à voir a augmenté depuis ma tournée.

La photo ci-dessous nous montre le silo que l’on retrouve sur le vignoble de Vankleek Hill. (Vankleek Hill Vineyard). L’artiste polonais, Omen, a nommé son oeuvre « Kruk » qui veut dire corbeau dans sa langue maternelle. Le corbeau est un des multiples oiseaux que l’on peut retrouver sur la propriété des vignerons.


Un deuxième arrêt à Vankleek Hill sur la ferme Ouimet. Le « Gars de la ferme » a été imaginé par Emmanuel Jarus et Zek One sur le thème de la jeunesse.


En passant par Embrun, on peut admirer le silo suivant. Le thème qui a inspiré les artiste Lacey et Layla est l’unité de tous les peuples.

La jeune fille représente la jeunesse non-critique et l’aigle royal, oiseau présent dans la région, est le symbole du leadership et d’une vision éclairée.


Un p’tit tour à St-Albert pour admirer la murale créée sur le silo par l’artiste Dodo Ose. Cet artiste chevronné créait des murales en milieu urbain depuis plus de 20 ans. Il a décidé de se réinventer en entrant dans l’aventure des Popsilos.

La Fromagerie St-Albert qui a été fondée en 1894 est l’une des plus anciennes coopératives du Canada.

Petite histoire de la fromagerie St-Albert.


La prochaine photo nous amène à Casselman. L’artiste Roadsworth a choisi le thème de l’environnement pour créer cette magnifique murale: « La vie des abeilles ».


J’espère que tu as apprécié ma petite escapade en photos. Si tu n’as pas encore fait le circuit des Popsilos, je te suggère de l’ajouter à ton agenda de l’été prochain!

Pour terminer, parmi les cinq silos que j’ai photographiés, lequel préfères-tu?


Le vagabond

On ne lui connaissait pas de nom mais dans le village les rumeurs allaient bon train…

Et oui, c’est comme ça dans les p’tits villages du Québec. Tout le monde se connaît. On a affaire à mener une bonne vie! Sinon… les rumeurs circulent très rapidement.

Depuis quelques jours, il errait dans les rues. Les quelques rues du villages, devrai-je dire. Car à part la rue Principale, il n’y a que deux courtes rues sans issue sur lesquelles sont bâties la moitié des maisons du village. Pas de danger de se perdre ici, ni même de passer inaperçu!

Il est à peine huit heures.

Quelques villageois se sont réunis au dépanneur afin de trouver une solution. Denise, la propriétaire du commerce, a déjà préparé, comme elle le fait à chaque matin, deux silex de café. Les gobelets de crème, les sachets de sucre et les batônnets de bois reposent dans un bol sur la table qui accueille quotidiennement les habitués du coin.

En prenant une gorgée de café, Adrien partage avec les autres: « Écoutez les gars, lundi dernier, il a même fait les poubelles à la recherche d’un reste de « je ne sais quoi ». T’sais quand t’as faim, tu es prêt à n’importe quoi.« 

« Je me demande à quel endroit il dort… » de répondre le vieux Bernard en remontant ses lunettes du bout de l’index.

Et Charles de rétorquer: « Samedi dernier, le vieux Doris l’a surpris endormi dans sa grange. Évidemment, en l’apercevant, l’inconnu s’est sauvé en courant! Doris a tout de même pris l’initiative de lui laisser de la nourriture et de l’eau au cas où il reviendrait. »

« Ça n’a pas de bon sens! » dit Adrien en se grattant les quelques poils qui lui restent sur la tête. « On doit trouver une solution. Si au moins, on connaissait son nom. On pourrait tenter de l’amadouer. »

L’arrivée…

Leur conversation est soudainement interrompue par le son de la clochette fixée au haut de la porte du dépanneur annonçant l’arrivée… d’un autre inconnu.

Les trois gaillards se regardent en se demandant qui peut bien arrêter au dépanneur si tôt le matin.

L’inconnu se dirige tout droit vers le comptoir et demande à Denise, la propriétaire, la permission d’épingler une affiche d’avis de recherche sur le babillard.

Les trois, curieux, se lèvent et s’approchent pour découvrir, avec stupéfaction, la photo de leur vagabond errant. Ils se regardent et disent en choeur: « Ah ben bonyenne! Mais on le connaît ce chien-là. Dites-nous donc, Monsieur, quel est son nom? »


L’atelier d’écriture de Marie reprend du service après une pause estivale qui a joué les prolongations. Cette semaine, elle nous propose d’écrire un texte à partir de la phrase d’introduction suivante: “On ne lui connaissait pas de nom mais dans le village les rumeurs allaient bon train…”


On retrouve d’autres textes dans la section: Atelier d’écriture

Mes créations de la semaine du 29.08.22

Derniers jours du mois d’août qui font place aux premiers jours de septembre. Voici mes créations de la semaine du 29.08.22.

Carnet d’art créatif

Je me suis laissée inspirer à nouveau par Maremi’s Small Art et ses « collages in tiles ». J’ai intitulé celui-ci: « Présent à chaque instant ». J’aime ajouter de petits personnages sur mes créations. En feuilletant mon carnet d’art créatif, je remaque que chaque page est accompagnée d’une citation.

« Le vrai bonheur serait de se souvenir du présent. »

– Jules Renard

Le matériel utilisé: Des chutes de papier coupées en forme de rectangles. Le tout atténué avec du gesso blanc. Pour le fond, j’ai utilisé mes crayons aquarellables que j’applique avec mes doigts. La citation et la musicienne proviennent du magazine Flow. Pour les petits points blancs, j’ai utilisé mon crayon Posca.


Mon « Flow Bonheur »

Depuis près de deux ans, jour après jour, je note ou j’illustre mes petits bonheurs dans un carnet. Tout ça grâce à Alice Al du groupe Flow créatif – Créer pour s’épanouir.

Voici un aperçu de 4 de mes pages du mois d’août.


Pour voir d’autres créations, je t’invite à consulter: Samedi d’créer et Cahier d’inspiration.

La citation du lundi #195

Voici la citation du lundi #195 qui porte sur le thème du bonheur et de la tendresse. J’espère qu’elle te plaira.

« La tendresse est une effusion du coeur semblable à une gerbe de bonheur. »

– Auteur inconnu
Pour recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel.
 

Juste pour le plaisir d’écrire

S’amuser avec les notes de musique. Voici deux textes sortis de mon imagination, juste pour le plaisir d’écrire.


Le réveil

DOucement, elle se réveille
veillée par le bel oiseau
MItigée, elle s’émerveille
FAbuleux ce cher Galarneau
SOLeil, magnifique soleil
LA vers l’est, à l’ouest tantôt
SIlencieuse comme l’abeille
DOrmailler seule dans son berceau


Insomnie

Docteur, docteur, pouvez-vous m’aider
veillée toute la nuit, je me sens toute croche
Minimiser mon problème de sommeil
Fait qu’amplifier mon insomnie
Solution magique, la trouverez-vous
tout de suite, j’en ai besoin
Silence… puis dans un long soupir rempli d’espoir…
Donnez-moi cette pilule magique, docteur, je vous en supplie!


Et toi, il t’arrive d’écrire juste pour le plaisir d’écrire?