Des mots et des images

52 souvenirs d’enfance – Les provisions de grand-maman

Les provisions de grand-maman

Ma grand-mère maternelle habitait le quartier Villeray à Montréal.  Malheureusement, sa petite maison d’un étage a été démollie pour être remplacée par un condo de deux étages. 

Je retourne de temps en temps dans ce coin-là, tout simplement pour y marcher, caméra au cou.  Je sillonne les rues et les ruelles, j’arrête même pour parler aux marchands du coin afin de leur « piquer une jasette » et leur dire que ma grand-mère habitait le secteur lorsque j’étais plus jeune.

Le marché Jean-Talon

Grand-maman m’amenait souvent au Marché Jean-Talon situé au coeur du quartier de la Petite Italie.  On avait à peine quelques rues à marcher pour s’y rendre. On pouvait s’y procurer fruits et légumes frais provenant directement des producteurs.  L’ambiance était exceptionnelle, les marchands remplis de fierté derrière leur étal.  Je suis certaine que c’est grand-maman qui m’a transmis le goût de fréquenter les marchés publics. 

Les provisions

Elle aimait cuisiner pour les siens, elle aimait faire le plein de provisions.  Mais dans ce temps-là, les gens n’étaient pas équipés de grands réfrigérateurs et congélateurs comme aujourd’hui.

Par contre, je me souviens que nous pouvions accéder à la cave par une trappe qui se trouvait sur le plancher de la cuisine.  On utilisait une échelle de bois pour y descendre.  C’était un espace pas très grand, à même le sol, directement sur la terre.  Arrivé en bas, on tirait sur une corde qui pendait du plafond et qui servait à allumer une ampoule afin d’éclairer cet endroit qui servait de « chambre froide ».  J’avoue que je n’était pas très brave d’y descendre!

Grand-maman y conservait les pommes de terre, les carottes, les navets, les choux et les pommes.  Les plus belles pommes, « celles réservées pour la visite » comme elle disait, étaient enveloppées avec soin dans du papier de soie. Les autres étaient tout simplement déposées dans des bacs de bois que mon grand-père avait fabriqués. Grand-maman les utilisaient pour confectionner les desserts. Elle conservait aussi le précieux beurre à cet endroit.

La grande armoire

Sur le balcon arrière se trouvait une grande armoire dans laquelle elle accumulait ses desserts durant la saison précédant le temps des fêtes.  Tartes aux pommes et aux fruits de toutes sortes, mokas, beignes… tout ce dont on avait besoin pour se sucrer le bec!

Son jardin

Mais il n’y avait pas que le marché Jean-Talon pour s’approvisionner.  Elle avait aussi son propre jardin. Durant la saison estivale, une grande partie de la cour arrière se transformait en espace jardin. Que des tomates!  Je la vois encore avec son tablier cueillir ces fruits rouges dès qu’ils étaient mûrs. Elle les coupait en quartiers et les salait à son goût avant de les manger! 

Quelques fleurs venaient également agrémenter son jardin.  Des glaïeuls et des coeurs saignants.

Chez grand-maman, même si les temps étaient difficiles, même si l’argent était rare, on ne manquait jamais de nourriture! 



2 réflexions sur “52 souvenirs d’enfance – Les provisions de grand-maman

    • Josée Cousineau dit :

      Merci de ton passage sur mon Cybercarnet Johanne. Heureuse qu’il te ramène à de beaux souvenirs d’enfance. Bisousxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *