À l’improviste

Tranche de vie d’une sexagénaire – À l’improviste

Le ciel est gris, elle ne parvient même pas à voir la forme des nuages opaques. Sauf au loin où les rayons du soleil veulent se frayer un chemin dans un ciel qui semble un peu plus vaporeux. Serait-ce un signe que le beau temps arrive enfin?

Les températures sont à la baisse depuis quelques jours. C’est frisquet, même à l’intérieur de la maison. Elle enfile son châle de laine rouge, celui qu’elle a reçu en cadeau, en septembre dernier. Mais non, ce n’était pas son anniversaire. Sa fille avait tout simplement voulu lui faire plaisir.

Une bonne soupe

Ce matin, Blandine a fait quelque chose qui lui parait inhabituel. Elle avait un reste de chou et quelques carottes qui commençaient à flétrir au frigo. Alors, pourquoi ne pas en faire une bonne soupe aux légumes qu’elle a coutumes de faire durant la saison hivernale et qui parviendrait peut-être à réchauffer son vieux squelette!

Blandine est du genre à ne pas jeter ses choux gras, donc, elle en profite pour faire le tour du frigo et ajoute tous les légumes qui pourraient agrémenter le goût de son potage. Oignons, céleri, reste de brocoli, tout y passe! Un peu de sel, beaucoup de poivre. Aux dires de son entourage, sa soupe est succulente.

Le chien de la voisine

Alors qu’elle s’affaire à l’évier, elle aperçoit, par la fenêtre, le chien blanc du voisin, un petit Shih Tzu, qui s’en donne à coeur joie dans le trou de boue créé par les pluies diluviennes des sept derniers jours.

« Ouf! J’en connais une qui ne sera pas très heureuse! » se dit Blandine en elle-même.

Cet animal a l’habitude d’être traité aux petits oignons. Sa maîtresse le brosse régulièrement, rendant son pelage immaculé et léger comme de la soie. Elle le chouchoute continuellement.

Pendant que tout mijote sur la cuisinière, Blandine retourne s’asseoir au salon pour terminer le livre de Simon Boulerice qu’elle a commencé hier.

À peine assise, la sonnette de la porte se fait entendre. Elle ouvre la porte et aperçoit son amie toute souriante.

« Salut Louiselle! De la belle visite! Serait-ce l’odeur de ma soupe qui t’amène? Viens t’asseoir, on va se servir un bol bien fumant! »


Ce texte a été écrit à partir d’un défi lancé par Ghislaine.

Voici les consignes pour l’atelier #184.

Mots imposés: Gris, rouge, gras, boue, blanc, opaque, vaporeux, léger.
Un texte avec au moins 5 mots commençant par S.


Pour d’autres histoires de Blandine:

  1. Tranche de vie d’une sexagénaire
  2. Toujours à la pharmacie
  3. Sa forêt magique
  4. Au bord des larmes
  5. Le retour de la bonne humeur
  6. Noir et blanc
  7. À la bibliothèque
  8. La lettre
  9. Devine qui vient luncher?
  10. Une journée de pluie
  11. L’invitation
  12. Blandine se sent belle
  13. Bonheur constant
  14. Les pages du matin
  15. La première neige
  16. Insomnie
  17. Quatorze février
  18. Ménage du printemps
  19. Odeur du jardin
  20. Trouvaille au grenier
  21. L’histoire se répète

8 réflexions sur “À l’improviste

  1. Ghislaine dit :

    Merci Josée pour cette histoire ou Blandine reçoit à l’improviste !
    Joliment tourné encore et tu me captives des les premiers mots!
    J’adore la soupe !! lol
    je t’embrasse Josée

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *