Challenge d’écriture 2020 #2

Challenge d’écriture

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. 

Me voici à nouveau pour le deuxième thème proposé.


Deuxième thème proposé

Écrire un texte à partir de cette situation:

Imaginez…
Vous êtes au musée, vous regardez un tableau et le tableau vous invite à entrer dans son univers. Quel est ce tableau? Que représente t-il pour vous? Que ressentez-vous? Quelle réponse donnez vous à son invitation? Comment vivez vous – si vous répondez “oui” – le passage d’un monde à l’autre?
Ce sont juste des questions pour vous guider, sentez-vous libre de faire comme bon vous semble. Partagez votre expérience de ce moment! Et surtout amusez-vous!


Et si je m’y aventurais…

Crédit photo: Pinterest

Je suis là. Debout devant ce magnifique tableau de Monet qui me ramène à une toute autre époque.  

Et si je m’aventurais sur ce sentier bordé d’arbres matures.

Tout semble porter à croire que nous sommes dimanche.  Les dames portent leurs plus jolies robes ornées de rubans et de dentelles.  Certaines d’entre elles portent un chapeau garni de fleurs pour se protéger des chauds rayons du soleil, tandis que d’autres ont opté pour une ombrelle de teinte pastel assortie à leurs tenues d’été.  

Les messieurs ont également revêtu leurs plus beaux atours pour l’occasion.  Habits noirs pour la plupart sur chemise blanche qu’ils ont agrémentée d’un noeud papillon, leur donnant fière allure, coiffés de chapeaux haut-de-forme comme se veut la mode de ces années. Certains d’entre eux portent un lorgnon pour mieux observer, du coin de l’oeil, toutes ces belles dames qui se pavanent devant eux.

Ils sont tous là, réunis au jardin et prennent plaisir à bavarder de tout et de rien pendant que les enfants s’amusent.  Les petits garçons lancent des caillous trouvés le long du chemin tandis que les fillettes dansent en rond en chantant une comptine. La vie a tellement l’air simple et sans tracas.

Personne ne semble remarquer ma présence.

Pourtant, je suis là, perdue dans mes pensées. C’est mon amoureux qui me ramène soudainement au moment présent en me prenant par la taille et en me demandant:  « Tu sembles aimer ce tableau, ma chérie? Il est joli, n’est-ce pas? »


Pour lire tous mes textes, consulte la catégorie: Atelier d’écriture.

Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer de ce que je publie, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 

Des mots et des images

Atelier d’écriture – Récolte 33

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture – récolte 33.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!

Les mots récoltés :  proposer – rembourrage – givre – Cabourg (facultatif vu qu’il s’agit d’un nom propre) – irrésistible – déstabiliser – foyer – tendresse – éternité


Février, le mois des amours!

Ça fait une éternité que je n’ai pas été déstabilisée de la sorte!  Je te raconte…

Quatorze février.  À mon réveil, je m’étire, je me lève et je tire les rideaux sur une fenêtre givrée par la froidure de l’hiver.  En me retournant, j’aperçois une enveloppe blanche sur ma table de chevet. 

Elle porte mon prénom.  Une envie irrésistible de l’ouvrir, sauf qu’une note m’indique que je dois le rejoindre au salon avant découvrir ce qu’elle contient.

Une odeur de bois crépitant sous les flammes chatouille mes narines.  Il est là, assis confortablement devant le foyer, la tête bien enfoncée dans le dossier rembourré de notre « love seat » préféré. Il m’attend bien patiemment. 

En m’aperçevant, il me sourit. De ses yeux rieurs et remplis de tendresse, il m’invite à prendre place tout près de lui. 

Il m’offre un jus d’orange fraîchement pressé et me propose d’ouvrir, enfin, l’enveloppe afin de découvrir ce qu’elle contient.

Je crois rêver… une invitation pour le week-end dans un charmant hôtel de Cabourg, la capitale du romantisme. 

À suivre…


As-tu aimé ce défi de l’Atelier d’écriture – récolte 33?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tout comme moi, tu peux participer à ces ateliers.

Graffiti. Photographié sur le Plateau à Montréal. Crédit photo : Josée Cousineau

Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 

Challenge écriture 2020 #1

Challenge d’écriture

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. 

« Pourquoi pas? », me suis-je dit.


Premier thème proposé

Écrire un texte à partir de cette citation:

“Il vivait dans l’extra, il vivait dans l’extrême. Il était un collègue. Il était un ami. Un pointillé de sagesse dans un bouillon de générosité, de folie douce et d’empathie”. Cet extrait est tiré du recueil de Sophie Selliez – Du merveilleux dans l’ordinaire

La contrainte: le texte ne doit contenir aucun des mots suivants – extra, extrême, collègue, ami, sagesse, bouillon, générosité, folie douce, empathie.


Une autre occasion de trinquer

On peut dire que son existence sur terre était loin d’être banale.  

Au travail, il a su grimper les échelons rapidement.  De camarade de travail, il est vite devenu notre patron.  Un patron respecté de chacun de ses partenaires, chacun de ses employés.  

Sa compassion et sa serviabilité ont fait en sorte que plusieurs d’entre nous en ont fait leur confident.  Des copains, des copines?  Ai-je besoin de vous dire qu’il en avait à la tonne. 

Bourreau de travail intarissable, agenda rempli au centimètre carré, il se gardait tout de même plusieurs plages de temps libre pour profiter de la vie.

Il refusait rarement les invitations qu’on lui proposait. Les 5 à 7 faisaient partie de ses préférées!  D’ailleurs, j’avancerais sans contredit que, pour lui, toutes les occasions étaient bonnes pour trinquer! 

Il aimait la vie! Il profitait de chaque moment.  Heureusement, me direz-vous!

Si je vous disais qu’aujourd’hui, il a même prévu du champagne pour l’occasion!  Quelle extravagant!

Et oui, c’est à notre tour de trinquer, de lever notre verre, devant sa pierre tombale sur laquelle est gravé :

« Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir » – Maya Angelou.

Adieu mon ami!


Pour lire tous mes textes, consulte la catégorie: Atelier d’écriture.

Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer de ce que je publie, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 

Des mots et des images

Atelier d’écriture – Récolte 32

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 32.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!

Les mots récoltés : Hollande  ou tulipe – étouffer – image – chanson – nouveauté – destination – voyage – merveille – crisper – sauvage

Prochaine destination

Et si je commençais avec une citation de Joseph Kessel, romancier français.

 « Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues«


Nous sommes au début d’avril, nous venons tout juste de revenir d’un « Road Trip » sur la légendaire Route 66.  Dix milles kilomètres de parcourus.

Soudainement, l’homme de ma vie demande : « Chérie, y a-t-il un endroit où tu n’es jamais allée, un endroit que tu aimerais visiter? »

Toujours en quête de nouveauté, je lui réponds du tac au tac : « Oui, bien sûr, j’ai toujours rêvé de voir les tulipes… que dirais-tu d’Amsterdam comme prochaine destination?«

Des images se mettent à dérouler dans ma tête pendant qu’il se met à fouiller l’Internet à la recherche d’information.  Coïncidence?  C’est le meilleur moment pour se rendre dans les Pays-Bas, surtout si je veux voir les tulipes!  Les yeux toujours crispés sur l’écran, il me dit bien calmement : « Chérie, refais tes valises, on part dans une semaine!«

Je lance un cri sauvage sans même tenter de l’étouffer.  La Hollande! Enfin un autre de mes rêves sera enfin réalisé!

Dans mon enthousiasme, j’ouvre la radio et j’entends Isabelle Boulay interpétrer « a capella » une chanson de Jacques Brel…. Amsterdam

Synchronicité quand rien n’arrive par hasard!

https://www.youtube.com/watch?v=ndyAOL0ga28

Photo prise au Jardin Keukenhof, Amsterdam.

As-tu aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 32?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tout comme moi, tu peux participer à ces ateliers.


Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 28

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 28.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!

Mots imposés: Régulier – interprétation – souvenir – projet – soupir – indicible – méandres – aventure – zézayer


Souvenirs d’enfance

Elle en est encore à l’écriture de ses souvenirs d’enfance.  Elle tente d’écrire de façon régulière, comme on lui a suggéré.   C’est un projet qu’elle a entrepris il y a de cela plusieurs mois, un projet qui se veut de longue haleine. 

Quelle aventure!  Pas toujours facile de plonger au plus profond de sa vie.  Certaines pensées deviennent presque impossible à écrire pour ne pas dire indicibles.  Malgré tout, après de multiples soupirs, elle retourne dans les méandres de sa mémoire et tente de transcrire sur papier ses sentiments restés enfouis au fil du temps.

Arrivera-t-elle un jour à rendre par écrit une interprétation juste de ce qu’elle ressent, et ce, sans zésayer.


Tu as aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 28?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.


Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 


Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 25

Atelier d’écriture récolte 25

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 25.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!

Mots imposés: étoile – complaisance – football – perspective – novembre – passion – poupon


Victoire compromise

Dimanche, 10 novembre. Il est fan de football.  C’est sa passion!

Quoiqu’elle aurait préféré sortir, c’est par complaisance, qu’elle accepte de passer son dimanche après-midi devant le téléviseur avec lui.  De toute façon, une petite neige mouilleuse tombe doucement depuis ce matin, ce qui rend la chaussée glissante et les déplacements de plus en plus difficiles.  Avouons quand même que l’occasion est spéciale.  L’équipe des Alouettes de Montréal s’est rendue en demi-finale, et ils joueront contre Edmonton. 

Tout est prêt!  Ils peuvent s’installer confortablement. Lui sur son « Lazy-Boy », elle sur son « Lazy-Girl ».  Ils ont même installé une petite table entre les deux fauteuils pour accueillir les victuailles durant le match.  Chips, pretzels et bière qu’il têtera tel un poupon têterait son biberon. Un peu plus tard, au courant de l’après-midi, ils commanderont sûrement une pizza toute garnie et une douzaine d’ailes de poulet bien piquantes. C’est la tradition!

Enfin, la partie commence……………. et s’arrête presque aussitôt!  Dès les premières minutes du match, deux des joueurs se frappent malencontreusement.  Malgré le casque grillagé, l’un d’entre eux se met à voir des étoiles. Selon le commentateur, ce quart arrière devra sans aucun doute être transporté à l’hôpital. 

Cet incident va-t-il compromettre la perspective d’une éventuelle victoire?


Tu as aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 24?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.


Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 😉

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 24

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 24.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!

Mots imposés: Obsolète – douceur – aventurière – brocante – pimenter – effluves – forfait


Mardi.  Jour de brocante.

Il fait beau. Seize degrés Celcius.  Vent léger d’automne qui glisse tout en douceur sur la peau de mon visage.  Quand même un fond frisquet.  Heureusement qu’il fait soleil  mur à mur.  Malgré tout, j’ai noué un foulard de laine autour de mon cou et j’ai revêtu des gants tricotés à la main pour protéger mes mains qui deviennent de plus en plus frileuses. Avec l’hiver qui arrive à grands pas, je devrais peut-être songer à me procurer un de ces forfaits dans le Sud dont on fait la promotion à la télévision.

Mais, comme à tous les mardis, je me dirige à pied vers les brocantes.  Un endroit où on retrouve une multitude d’objets obsolètes.  Je me sens comme une grande aventurière lorsque je parcours toutes ces allées extérieures à la recherche du moindre petit trésor qui pourrait pimenter la décoration de mon atelier! 

Crédit photo: Josée Cousineau

J’y fais toujours de belles trouvailles.  La mois dernier, j’ai déniché un magnifique coffre de métal antique que j’ai placé derrière ma chaise face à la fenêtre. Il me sert maintenant de table pour mes plantes.  J’ai aussi fait l’acquisition de caissettes de bois rustique que j’utilise pour ma déco automnale. J’y ai déposé quelques pommes sur un peu de rafia.

Hummm!!! Des effluves de saucisses grillées viennent tout à coup chatouiller mes narines et me sortir de ma bulle.  Je suis rendue tout près des étals des fermiers de la région.  Certains y vendent fruits et légumes de saison, tandis que d’autres font la promotion de produits du terroir. 

Bientôt midi!  C’est le temps de retourner à la maison avec toutes ces provisions! Pas de trouvailles, mais plein de victuailles!


Tu as aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 24?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.



Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 😉



Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 23

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 23.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés: tapis – parking – araignée – avalanche – port – bouteille – bulle – préférence

Courir l’Halloween

Pas question de courir l’Halloween en voiture.  On devait faire notre part pour l’environnement.  On a donc laissé l’auto garée dans le parking souterrain de notre habitation. 

Pour l’occasion de cette fête païenne, le port du costume est obligatoire! 
Cette année, je suis déguisée en araignée… oui, oui, tu as bien lu, en araignée!  Un peu comme « spiderman », mais version féminine!  Ce n’est pas mon idée… C’est l’idée de ma mère!  Ma préférence se serait plutôt tournée vers un costume de princesse, mais bon… pas question de dépenser, « je dois utiliser ce qu’on a sous la main » selon ses dires. 

Aléop! Le costume!

Une visite au grenier s’est imposée.  J’avais besoin de fringues et d’accessoires pour créer mon costume ridicule. En fouillant dans un immense coffre de métal ayant appartenu à ma grand-mère, j’ai finalement trouvé un collant, une tuque, des gants, de longues bottes et un maillot… tous plus noirs les uns que les autres. 

Pour les huit pattes, j’ai trouvé ça un peu compliqué!  Les bras et les jambes jouant le rôle de quatre des pattes, j’ai du utiliser mes méninges pour créer les quatre autres en bourrant de longs chaussons de laine avec du papier bulle.  Tu sais, celui qu’on s’amuse à faire éclater! J’ai ensuite fixé ces pattes improvisées à mon dos à l’aide d’épingles à couche. 

Est-ce que tu commences à m’imaginer en araignée?

« La charité s’il vous plaît! »

Encore cette année, lorsqu’on a sonné aux portes du voisinage pour quêter nos bonbons, on a du se tenir bien droit sur le tapis d’entrée et répondre à une avalanche de questions absurdes pour obtenir quelques friandises.  À certains endroits, j’ai même été contrainte à fredonner une petite chanson pour obtenir des bonbons. Selon moi, une araignée ne parle ni ne chante. Au fait, est-ce qu’on connait le cri de l’araignée?

Ma décision est prise

Finalement, vous savez quoi?  Ma décision est prise! L’an prochain, je ne participerai plus… je vais plutôt accumuler les bouteilles vides et j’irai les revendre pour acheter les bonbons de mon choix!


Tu as aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 23?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.


Tu aimerais recevoir ma lettre d’amitié aux deux semaines? Inscris-toi en complétant le formulaire ci-dessous.

Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 22

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 22.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés : obscurité – chapeau – absence – bottes – talons – imperméable – poule – émerveillement – grillage


Souvenirs

Retour dans les années « 70.  Je fréquentais l’école secondaire.  Une école privée.  Le port du costume était obligatoire.  Jupe marine, polo blanc et veste de tricot rouge.  Difficile de développer notre style puisque toutes les filles portaient les mêmes vêtements jour après jour.  Vêtues de cette façon me permettait de croire que nous resterions toute notre vie dans une totale obscurité, sans aucune notoriété possible.

Le seul moment où on arrivait à se démarquer un peu des autres était à l’arrivée, le matin, ou après les classes.

À cette époque, la mode était aux mini-jupes.  Je me souviens très bien.  Elles n’étaient jamais assez courtes à notre goût. 

Le port du chapeau était complètement nul pour les adolescentes, au risque d’attrapper une « grippe d’homme » qui motiverait une absence prolongée aux cours.

Je me souviens clairement d’une paire de bottes « à gogo » que mon père m’avait offertes.  Des bottes roses « bonbon » à talons!  Je les portais fièrement avec mon imperméable de ciré noir dont le revers du col et des manches avait été recouvert de tissu à motif pieds de poule.  Je  me rappelle encore de l’émerveillement sur le visage de mes petites amies qui m’attendaient de l’autre côté du grillage de la clôture, les yeux rivés sur mes bottes roses, vertes de jalousie.


Vous avez aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 22? Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.


Tu aimerais recevoir ma lettre d’amitié aux deux semaines? Inscris-toi en complétant le formulaire ci-dessous.

Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 21

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 21.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés: souvent – ordre – soupçonneux – gazette – espoir – bulle – particulier – faille


Bulle d’espoir

C’est en lisant la gazette en ligne ce matin que je me suis permise de m’arrêter et de faire le point.  Nos jeunes sont devenus des adultes.  Des adultes très occupés par le travail, les enfants, les loisirs. Pas nécessairement dans le même ordre.   Ils ont quitté la maison pour faire leur vie tout comme nous l’avons tous fait il y a de cela plusieurs années.   

Nos parents, soupçonneux, se demandaient si nous arriverions à passer à travers certaines situations souvent difficiles de la vie.  C’est quand même assez particulier que de génération en génération, il faille se poser les mêmes questions.

Et c’est dans une bulle d’espoir que je me suis mise à souhaiter le meilleur pour chacun d’entre eux.


Vous avez aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 21? Tu pourras lire les autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à l’atelier d’écriture d’Olivia.