Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 25

Atelier d’écriture récolte 25

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 25.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!

Mots imposés: étoile – complaisance – football – perspective – novembre – passion – poupon


Victoire compromise

Dimanche, 10 novembre. Il est fan de football.  C’est sa passion!

Quoiqu’elle aurait préféré sortir, c’est par complaisance, qu’elle accepte de passer son dimanche après-midi devant le téléviseur avec lui.  De toute façon, une petite neige mouilleuse tombe doucement depuis ce matin, ce qui rend la chaussée glissante et les déplacements de plus en plus difficiles.  Avouons quand même que l’occasion est spéciale.  L’équipe des Alouettes de Montréal s’est rendue en demi-finale, et ils joueront contre Edmonton. 

Tout est prêt!  Ils peuvent s’installer confortablement. Lui sur son « Lazy-Boy », elle sur son « Lazy-Girl ».  Ils ont même installé une petite table entre les deux fauteuils pour accueillir les victuailles durant le match.  Chips, pretzels et bière qu’il têtera tel un poupon têterait son biberon. Un peu plus tard, au courant de l’après-midi, ils commanderont sûrement une pizza toute garnie et une douzaine d’ailes de poulet bien piquantes. C’est la tradition!

Enfin, la partie commence……………. et s’arrête presque aussitôt!  Dès les premières minutes du match, deux des joueurs se frappent malencontreusement.  Malgré le casque grillagé, l’un d’entre eux se met à voir des étoiles. Selon le commentateur, ce quart arrière devra sans aucun doute être transporté à l’hôpital. 

Cet incident va-t-il compromettre la perspective d’une éventuelle victoire?


Tu as aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 24?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.


Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 😉

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 24

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 24.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!

Mots imposés: Obsolète – douceur – aventurière – brocante – pimenter – effluves – forfait


Mardi.  Jour de brocante.

Il fait beau. Seize degrés Celcius.  Vent léger d’automne qui glisse tout en douceur sur la peau de mon visage.  Quand même un fond frisquet.  Heureusement qu’il fait soleil  mur à mur.  Malgré tout, j’ai noué un foulard de laine autour de mon cou et j’ai revêtu des gants tricotés à la main pour protéger mes mains qui deviennent de plus en plus frileuses. Avec l’hiver qui arrive à grands pas, je devrais peut-être songer à me procurer un de ces forfaits dans le Sud dont on fait la promotion à la télévision.

Mais, comme à tous les mardis, je me dirige à pied vers les brocantes.  Un endroit où on retrouve une multitude d’objets obsolètes.  Je me sens comme une grande aventurière lorsque je parcours toutes ces allées extérieures à la recherche du moindre petit trésor qui pourrait pimenter la décoration de mon atelier! 

Crédit photo: Josée Cousineau

J’y fais toujours de belles trouvailles.  La mois dernier, j’ai déniché un magnifique coffre de métal antique que j’ai placé derrière ma chaise face à la fenêtre. Il me sert maintenant de table pour mes plantes.  J’ai aussi fait l’acquisition de caissettes de bois rustique que j’utilise pour ma déco automnale. J’y ai déposé quelques pommes sur un peu de rafia.

Hummm!!! Des effluves de saucisses grillées viennent tout à coup chatouiller mes narines et me sortir de ma bulle.  Je suis rendue tout près des étals des fermiers de la région.  Certains y vendent fruits et légumes de saison, tandis que d’autres font la promotion de produits du terroir. 

Bientôt midi!  C’est le temps de retourner à la maison avec toutes ces provisions! Pas de trouvailles, mais plein de victuailles!


Tu as aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 24?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.



Pour recevoir ma lettre d’amitié et ne rien manquer, inscris-toi en remplissant le formulaire ci-dessous. Rends-toi ensuite dans tes courriels pour valider ton inscription. 😉



Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 23

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 23.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés: tapis – parking – araignée – avalanche – port – bouteille – bulle – préférence

Courir l’Halloween

Pas question de courir l’Halloween en voiture.  On devait faire notre part pour l’environnement.  On a donc laissé l’auto garée dans le parking souterrain de notre habitation. 

Pour l’occasion de cette fête païenne, le port du costume est obligatoire! 
Cette année, je suis déguisée en araignée… oui, oui, tu as bien lu, en araignée!  Un peu comme « spiderman », mais version féminine!  Ce n’est pas mon idée… C’est l’idée de ma mère!  Ma préférence se serait plutôt tournée vers un costume de princesse, mais bon… pas question de dépenser, « je dois utiliser ce qu’on a sous la main » selon ses dires. 

Aléop! Le costume!

Une visite au grenier s’est imposée.  J’avais besoin de fringues et d’accessoires pour créer mon costume ridicule. En fouillant dans un immense coffre de métal ayant appartenu à ma grand-mère, j’ai finalement trouvé un collant, une tuque, des gants, de longues bottes et un maillot… tous plus noirs les uns que les autres. 

Pour les huit pattes, j’ai trouvé ça un peu compliqué!  Les bras et les jambes jouant le rôle de quatre des pattes, j’ai du utiliser mes méninges pour créer les quatre autres en bourrant de longs chaussons de laine avec du papier bulle.  Tu sais, celui qu’on s’amuse à faire éclater! J’ai ensuite fixé ces pattes improvisées à mon dos à l’aide d’épingles à couche. 

Est-ce que tu commences à m’imaginer en araignée?

« La charité s’il vous plaît! »

Encore cette année, lorsqu’on a sonné aux portes du voisinage pour quêter nos bonbons, on a du se tenir bien droit sur le tapis d’entrée et répondre à une avalanche de questions absurdes pour obtenir quelques friandises.  À certains endroits, j’ai même été contrainte à fredonner une petite chanson pour obtenir des bonbons. Selon moi, une araignée ne parle ni ne chante. Au fait, est-ce qu’on connait le cri de l’araignée?

Ma décision est prise

Finalement, vous savez quoi?  Ma décision est prise! L’an prochain, je ne participerai plus… je vais plutôt accumuler les bouteilles vides et j’irai les revendre pour acheter les bonbons de mon choix!


Tu as aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 23?

Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.


Tu aimerais recevoir ma lettre d’amitié aux deux semaines? Inscris-toi en complétant le formulaire ci-dessous.

Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 22

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 22.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés : obscurité – chapeau – absence – bottes – talons – imperméable – poule – émerveillement – grillage


Souvenirs

Retour dans les années « 70.  Je fréquentais l’école secondaire.  Une école privée.  Le port du costume était obligatoire.  Jupe marine, polo blanc et veste de tricot rouge.  Difficile de développer notre style puisque toutes les filles portaient les mêmes vêtements jour après jour.  Vêtues de cette façon me permettait de croire que nous resterions toute notre vie dans une totale obscurité, sans aucune notoriété possible.

Le seul moment où on arrivait à se démarquer un peu des autres était à l’arrivée, le matin, ou après les classes.

À cette époque, la mode était aux mini-jupes.  Je me souviens très bien.  Elles n’étaient jamais assez courtes à notre goût. 

Le port du chapeau était complètement nul pour les adolescentes, au risque d’attrapper une « grippe d’homme » qui motiverait une absence prolongée aux cours.

Je me souviens clairement d’une paire de bottes « à gogo » que mon père m’avait offertes.  Des bottes roses « bonbon » à talons!  Je les portais fièrement avec mon imperméable de ciré noir dont le revers du col et des manches avait été recouvert de tissu à motif pieds de poule.  Je  me rappelle encore de l’émerveillement sur le visage de mes petites amies qui m’attendaient de l’autre côté du grillage de la clôture, les yeux rivés sur mes bottes roses, vertes de jalousie.


Vous avez aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 22? Tu pourras lire plusieurs autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à ces ateliers.


Tu aimerais recevoir ma lettre d’amitié aux deux semaines? Inscris-toi en complétant le formulaire ci-dessous.

Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 21

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 21.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés: souvent – ordre – soupçonneux – gazette – espoir – bulle – particulier – faille


Bulle d’espoir

C’est en lisant la gazette en ligne ce matin que je me suis permise de m’arrêter et de faire le point.  Nos jeunes sont devenus des adultes.  Des adultes très occupés par le travail, les enfants, les loisirs. Pas nécessairement dans le même ordre.   Ils ont quitté la maison pour faire leur vie tout comme nous l’avons tous fait il y a de cela plusieurs années.   

Nos parents, soupçonneux, se demandaient si nous arriverions à passer à travers certaines situations souvent difficiles de la vie.  C’est quand même assez particulier que de génération en génération, il faille se poser les mêmes questions.

Et c’est dans une bulle d’espoir que je me suis mise à souhaiter le meilleur pour chacun d’entre eux.


Vous avez aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 21? Tu pourras lire les autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à l’atelier d’écriture d’Olivia.

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 20

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 20.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés: procrastiner – drapeau – Ara – boîte – séparément – capharnaüm – taquiner


À la Konmari

Ca y est! 

C’est déjà l’automne, cette saison qui suit l’autre sans routine. 

L’été, c’est fait pour s’amuser!  N’est-ce pas?

Soudain, un drapeau rouge

se met à flotter au-dessus de ma tête,

m’annonçant que je dois absolument

cesser de procrastiner

Depuis quelques jours,

cet étendard me répète sans cesse,

tel un ara,

que durant les trois derniers mois,

les placards se sont transformés

en véritable capharnaüm

Je dois m’y mettre sans tarder!

Ranger séparément dans des boîtes

les robes légères, les t-shirts, les shorts,

les chemisettes ainsi que les sandales…

Sauf qu’il faudra bien que j’implique l’Homme;

j’aurai sans aucun doute besoin de ses bras

pour transporter tout ça! 

Je l’entends déjà me taquiner

sur ma tendance « Konmari ».

Mais ça, c’est moi! 

Comme dirait Samuel Smiles

« Une place pour chaque chose

et chaque chose à sa place. »


Vous avez aimé ce défi de l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 20? Tu pourras lire les autres textes sous la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à l’atelier d’écriture d’Olivia.

Des mots et des images

Les défis d’écriture de Ghislaine – Atelier 107

Consignes du défi d’écriture

Inspirée par Ghislaine qui nous lance des défis d’écriture, voici ce qu’elle nous a proposé pour l’atelier 107 :

Mots imposés: Moment, chose, corps, sort, chauffer, imaginer, raconter, abriter ou un texte avec les plus de mots possible se terminant en « ette » ou utiliser une photo pour nous inspirer. Je me suis lancée le défi d’intégrer les trois consignes.


La petite Juliette

En regardant cette photo, j’ai imaginé un moment dans la vie de la petite Juliette. Elle n’a que sept ans.

Dès septembre, elle enfourche son vélo, sac au dos, pour se rendre à l’école, accompagnée de sa cousine Jeannette.  Elles font l’aller-retour soir et matin en bavardant comme des pies.  Elles ont tellement de choses à se raconter!  

Au retour de l’école, Juliette et Jeannette appuient leurs bicyclettes sur l’escalier et arrêtent saluer leur grand-mère qui habite au rez-de-chaussée.  En entrant, une odeur de galettes chocolat noisette chatouille leurs petits nez rousselés.  Évidemment, grand-mère leur offre quelques biscuits qu’elle vient de faire « chauffer« , juste pour elles.  Elle les dépose dans une assiette afin que les fillettes puissent sortir s’installer sur les marches de l’escalier pour les déguster avec un grand verre de lait froid.   

À tous les ans, la grand-mère des fillettes fait pousser des géraniums rouges dans de lourds pots de grès qu’elle dépose le long de l’escalier qui mène au deuxième.  Une cabane d’oiseaux suspendue abrite un couple de fauvettes  sifflant pour le bonheur des amoureux qui se promènent corps à coeur, main dans la main et qui se chantent fleurette!

C’est à cet endroit précis que les cousines aiment s’installer.  Cet escalier, c’est l’endroit qui leur permet d’observer, de rêver et, sans réellement le savoir, de faire des projet d’avenir.


J’espère que ce défi d’écriture t’a plu. J’attends tes commentaires.

Pour les autres textes, voir la catégorie : Atelier d’écriture



Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 19

Mots imposés : ARROSOIRAUTOMNERETROUVERINDIENGRISAILLETRAJETANCRECASCADEORANGE

Octobre.  L’été indien est un moment exceptionnel avec ses cascades de feuilles colorées allant du jaune à l’orangé, en passant par le rouge et le marron.  Après avoir râtelé ce tapis multicolore, on se retrouve déjà au moment de ranger tout ce qui traîne à l’extérieur avant que n’arrive la grisaille précédant la saison hivernale.  Boyaux d’arrosage, râteaux, balais, arrosoir et outils de jardinage feront un dernier trajet vers le cabanon pour se partager un espace restreint, le temps d’une saison. 

Qu’il fait bon de se retrouver en automne, de s’ancrer à  nouveau à la routine.  S’installer devant le feu de l’âtre à siroter un chocolat chaud, lire un roman bien emmitouflé sous l’édredon, prendre le temps de ne rien faire pour être tout simplement!


Lettre d'amitié

RESTONS EN CONTACT. INSCRIS-TOI À MA LETTRE D’AMITIÉ.

Les défis d’écriture de Ghislaine – Atelier 106

Inspirée par une de mes dernières photos et par Ghislaine qui nous lance des défis d’écriture en nous imposant d’intégrer au moins 5 mots dans notre texte qui se termine en « ique ». Voici ma participation.


Une envie de me faire plaisir

Dimanche matin. Dix heures trente. Magnifique journée d’automne ensoleillée. Je marche lentement sur la rue Principale afin de profiter des doux rayons de soleil.  Moment magique!

Je passe devant la boutique de fleurs.  La fleuriste a joliment décoré la façade en utilisant tout ce qui nous rappelle l’automne, le printemps de l’hiver. Les fleurs plantées dans des pots de grès jonchent le sol tandis que les tournesols géants se dressent fièrement le long de la maison.  La porte est ouverte.  J’entends une douce musique classique qui provient de l’intérieur et qui m’invite à grimper l’escalier.

J’ai une soudaine envie de me faire plaisir!

Une dame au sourire sympathique s’avance vers moi.

« Que puis-je faire pour vous ce matin, belle dame? »

« C’est l’automne! » que je lui réponds.  « Et j’ai envie d’un bouquet de fleurs rustiques pour égayer la fenêtre de mon atelier. Qu’avez-vous à me proposer?»

Et voilà qu’elle s’affaire à l’arrière pour me préparer un bouquet à couper le souffle.  Quelques branches de roses miniatures agrémentées de dahlias blancs légèrement rosés auxquels elle ajoutera une autre espèce de fleurs aux couleurs pourpres afin d’équilibrer la composition du bouquet. Très artistique!

C’est le sourire aux lèvres que je me dirige allègrement vers la maison!


Mes autres textes se trouvent sour la catégorie : Atelier d’écriture

Des mots et des images

Atelier d’écriture d’Olivia – Récolte 18

Note aux lecteurs/lectrices : J’aime jouer avec les mots. Ce texte m’a été inspiré par l’Atelier d’écriture d’Olivia récolte 18.  Des mots, une histoire. Des mots nous sont imposés et nous devons les insérer dans notre texte. Dites-moi ce que vous en pensez en me laissant un commentaire. J’aime écrire, mais surtout, j’adore vous lire!


Mots imposés:   Incompréhension, champignon, étincelle, tourbillon, rivière, facette, amer, renaître

Au-delà de ma caméra

Marcher le long de la rivière;

Écouter le tourbillon des cascades;

Me sentir renaître, à ma façon.

Traverser forêts et clairières,

Multiple facettes de mes promenades

Qui me mènent souvent à l’incompréhension,

Me laissant un goût presque amer.

Heureusement que durant ces balades

J’ai pu immortaliser fleurs et champignons.

Moment de bonheur, me diras-tu, éphémère

Comme les étincelles en bousculade

Me procurant un peu de lumière, tel un lumignon.


Les autres textes se trouvent sour la catégorie : Atelier d’écriture

Tu peux, tout comme moi, participer à l’atelier d’écriture d’Olivia.