Doux moment

Cette semaine, Marie, du blogue L’Atmosphérique, propose d’écrire un poème ou un récit à partir de la célèbre strophe suivante de Victor Hugo:  “Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne” en partant sur un style complètement différent de celui du poème initial. Voici ce que ces mots m’ont inspiré.


Doux moment…

“Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne”
Doucement, je me dirig’rai vers la montagne
Caméra au cou, je passerai le village
Sans jamais me préoccuper du voisinage.

D’un pas sûr, j’emprunterai ce joli sentier
Bordé d’érables, de frênes et de peupliers.
Celui, tu sais, ou je t’avais embrassé
Mille fois plutôt qu’une sans jamais m’en lasser

J’aimerais tellement pouvoir immortaliser
Ce doux moment que je ne veux pas oublier.
À tout jamais, il restera gravé, ici,
Dans mon coeur, dans mon âme et dans mon esprit.

15 réflexions sur “Doux moment

  1. Marie Kléber dit :

    Oh oui un très joli moment si poétiquement écrit et décrit Josée!
    J’aime beaucoup cette légèreté et cet univers créé avec seulement quelques mots.
    Très belle journée à toi et au plaisir

    • Josée Cousineau dit :

      Tu as raison, je suis toujours surprise aussi lorsque je lis les autres.
      Merci pour le compliment, c’est gentil!

    • Josée Cousineau dit :

      Merci, j’apprécie ton commentaire! C’est très gentil!
      Je te souhaite une journée remplie de petits bonheurs.
      Bisousxxx

    • Josée Cousineau dit :

      Merci Marina, c’est gentil!
      C’est ce que cette photo et la strophe de Victor Hugo m’ont inspiré.
      Je te souhaite une excellente semaine!
      Bisousxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *