Des mots et des images

Juin. La fin des classes.

La fin des classes

Lorsque juin se pointait le bout du nez, les journées se réchauffaient de plus en plus, le soleil se couchait à une heure tardive et l’école tirait à sa fin, pour la joie de plusieurs enfants.  Plus que quelques semaines avant le temps des vacances.  Le 23 juin était la date butoir qui marquait habituellement la fin des classes.

Durant ce dixième mois du calendrier scolaire, il y avait la période d’examens. Mois durant lequel je réunissais tous mes efforts dans le but ultime d’obtenir la meilleure note au dernier bulletin. Je prenais énormément de temps à la revision des matières acquises tout au long de l’année. Français, mathématiques, anglais, histoire, géographie, sciences naturelles, religion. Il fallait tout savoir, tout se rappeler.

Dès que les examens étaient passés, les derniers jours d’école étaient consacrés au plaisir.  On nous permettait d’apporter des jeux de société.  Moi qui était enfant unique, j’adorais ces moments passés à jouer avec les amis.  Mes jeux préférés étaient : Monopoly, un classique, Mile Bornes, Scrabble, Carrières, Clue et j’en passe!

Il y avait aussi la remise des prix. Plusieurs livres, contes, bandes dessinées ou autres étaient remis à plusieurs en cette fin d’année.

Mais le plaisir ne s’arrêtait pas là!

Je me vois encore, au dernier matin, marcher jusqu’à l’école, seau en main! Et oui, il fallait apporter un seau, un produit nettoyant et quelques torchons.  Les élèves étaient mandatés pour le « grand ménage » des pupitres et des casiers.  Grand moment de rires et de plaisir arômatisés d’odeur de M. Net et de Spic’n’span.

Finalement, arrivait le moment de la séparation, moment tant attendu par la plupart d’entre nous.  On devait quitter notre classe et le professeur qui nous avait accompagné tout au long de l’année. On quittait les camarades pour deux longs mois qui nous paraissaient, au départ, une éternité et qui pourtant s’avéreraient très courts au final!

Et c’est bras dessus, bras dessous, qu’on chantait à tue-tête:

« Vive les vacances, au diable les pénitences, on met l’école en feu et les profs dans l’milieu! ».

Et c’est ainsi que commençaient les deux mois de vacances bien mérités!


6 réflexions sur “Juin. La fin des classes.

  1. Marina Germain dit :

    Bonjour Josée ! Quelle belle idée ces souvenirs sur papier, tout un bel héritage à tes enfants. Se rappeler tous ces moments d’enfance doit être tout un travail mental. 😉 Ton Cybercarnet est très impressionnant, un pas à la fois et voilà tout un travail accompli. Je te félicite pour cette rigueur.

    Bonne journée à toi !

    Marina xx

    • Josée Cousineau dit :

      Merci Marina! Quel plaisir de te lire à nouveau! Ce n’est pas si difficile lorsqu’on fait quelque chose qu’on aime. Écrire a toujours fait partie de ma vie. 😉 Bisousxxx

  2. Marie dit :

    C’est drôle, je connais une version sensiblement différente de cette petite chanson:
    « Vive les vacances. Plus de pénitences. Les cahiers au feu, et les profs au milieu! »
    Ça se chantait en Belgique quand j’étais petite.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *