L’amitié en temps de confinement

Presqu’un an déjà! Un an que je ne vois plus mes amies, confirnement oblige. C’est ce qui m’a inspiré l’écriture de l’amitié en temps de confinement. Sur ce billet, j’explique comment je garde contact avec les gens que j’aime et comment, malgré tout, je réussis à agrandir mon cercle d’amies.

En octobre 2019, j’écrivais qu’il n’était pas toujours facile de se faire des amies au moment de la retraite surtout lorsque la plupart de nos copines sont encore sur le marché du travail. Sur ce billet, je donnais quelques idées pour aller à la rencontre de nouvelles relations amicales. Malgré que certaines suggestions ne tiennent plus le coup en temps de pandémie, je t’invite quand même à relire ce billet : La retraite et l’amitié.

L’amitié en temps de confinement

Gardons le contact

J’aime recevoir les gens à la maison, j’aime aussi les rencontres dans un resto ou sur une terrasse en été. L’organisation de ces soupers entre amis a toujours été un grand plaisir pour moi.

Par contre, ne pas rencontrer nos amis physiquement ne signifie pas pour autant qu’on ne puisse plus les voir. Au contraire, les occasions pourraient devenir beaucoup plus fréquentes qu’avant le confinement grâce à la technologie.

Depuis l’automne dernier, l’Homme et moi avons initié l’idée d’organiser des 5 à 7 avec nos amis. La technologie est là pour nous, alors pourquoi s’en priver.

Image par Sofia Morin de Pixabay

Devant nos écrans, on trinque nos verres et on déguste de petites bouchées tout en mettant notre « placotage » à jour! On en profite pour échanger les recettes de ce qu’on a préparé pour l’occasion. Et si je te disais que j’ai vu des 5 à 7 se transformer en 5 à 8! Me croirais-tu?

Surtout, ne pas s’isoler

Juste le fait de se rencontrer occasionnellement de cette façon me redonne un regain d’énergie à chaque fois, et ce, pour plusieurs jours!

Provoquer de nouvelles rencontres

Grâce aux ateliers en ligne, j’ai eu l’occasion de faire la connaissance de plein de gens ayant les mêmes intérêts que moi. Évidemment, je n’aurai sûrement jamais l’occasion de rencontrer ces personnes autrement que virtuellement. Mais j’avoue que ces rendez-vous hebdomadaires m’ont permis de ne pas m’isoler en plus d’être très enrichissants… je ne peux plus m’en passer.

Renouer avec les traditions

Le temps des fêtes a été une occasion en or pour renouer avec une tradition qui a tendance à se perdre à l’ère électronique. J’ai pris le temps de préparer des cartes de souhaits que j’ai fait parvenir à mes amis… par la poste.

Image par StockSnap de Pixabay

À quand remonte la dernière fois que tu as reçu une lettre par la poste?

J’ai envoyé plusieurs cartes de Noël et… j’ai reçu plusieurs cartes en retour. Avant de se retrouver dans ma boîte à souvenirs, ces cartes ont garni le dessus de mon étagère jusqu’à tout dernièrement. De les regarder et de les relire me faisait sentir plus près des gens que j’aime.

Il y a tant d’occasions pour faire parvenir une carte ou une lettre à un ami. Souligner un anniversaire, dire « je t’aime » par écrit à la St-Valentin (c’est pas juste aux amoureux qu’on dit « je t’aime »)… ou juste pour tout simplement garder contact. Ca fait tellement plaisir de recevoir une lettre écrite à la main.


Avant de terminer, j’aimerais te demander… et toi? Qu’as-tu fait pour garder le contact avec tes amis?

Ensemble, brisons l’isolement et gardons espoir! La vraie amitié ce n’est pas d’être inséparable, c’est d’être séparé et que rien ne change.

L’amitié.
Image crée avec Freemix par Josée Cousineau.

Pour terminer, j’aimerais profiter du moment pour t’inviter à t’inscrire à ma lettre d’amitié que j’envoie à toutes les deux semaines. Tu n’as qu’à compléter le formule ci-dessous, retourner ensuite dans tes courriels pour confirmer ton inscription.

Lettre d'amitié

Ce billet m’a été inspiré par le groupe de La blogo qui déchire.

3 réflexions sur “L’amitié en temps de confinement

  1. colettedc dit :

    Bonjour Josée,

    Je visite cette lettre d’amitié, car ce fut impossible dans mon cas d’y venir : confinées à nos chambres à partir du 14 janvier. Cause : la Covid s’est invitée dans notre maison. Trois membres du personnel positives et par la suite. 2 compagnes. La première est décédée le 18 janvier et la deuxième, guérie complètement. Nous n’avons pas d’autres cas d’éclosions, mais la prudence est de mise. Nous prenons encore nos repas à nos chambres et pour longtemps encore. Là, nous pouvons descendre à nos bureaux (celles qui en ont) et marcher dehors à l’intérieur du terrain qui est vaste, heureusement. Voilà l’ histoire de mon absence.
    Bonne poursuite de ce jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *