Les défis de Ghislaine #162

Ce court texte a été écrit à partir des mots imposés par Ghislaine pour le défi #162.

Les mots imposés étaient : Tapis, brindille, obscurité, pareil, calmer, écrire, plaire, sourire. 


Obscurité chez les « vieux »

Ces dimanches qui se suivent et qui sont toujours pareils d’une semaine à l’autre. D’un calme plat.

Personne n’oserait franchir ce tapis de brindilles tressées qu’ils ont déposé devant leurs portes et sur lequel est écrit le mot : « Bienvenue ». Pourtant, ils ne demandent pas tant. Qu’une seule petite visite de temps en temps. Pour les entendre rire aux éclats, les voir sourire, ça leur plairait tant.

Ils sont tous, fort probablement, occupés par la routine du quotidien.

Mais en attendant, ces « vieux » réussissent, heureusement, à trouver un peu de bonheur autrement sachant qu’un jour, il sera trop tard. Il n’y aura plus personne derrière la porte close.

4 réflexions sur “Les défis de Ghislaine #162

  1. Ghislaine dit :

    Ma Josée bien sur que tu es pardonnée !
    En plus tu sais quoi ? Hébien je fais partie de « tes vieux » hélas !
    Quand on vieillis, qu’on ne sert plus trop a grand chose, les enfants
    ont tendance à nous oublier, on se sent comme des chiens qu’on abandonne
    les vacances venues sauf que pour nous ya pas de chenils pour prendre soin de nous lol

    • Josée Cousineau dit :

      C’est le lot de plusieurs personnes, effectivement! C’est ce que ce dimanche pluvieux et tes mots m’ont inspiré.
      Je te souhaite une semaine remplie de petits bonheurs ma chère Ghislaine! Bisousxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *