Mes petits bonheurs du vendredi 26.03.21

Mes petits bonheurs du vendredi 26.03.21 se veut le septième billet sur le sujet. Le bonheur… n’est-ce pas le fil conducteur de mon Cybercarnet?

Les états d’esprit du vendredi ne me ressemblaient guère, alors voilà pourquoi j’ai pris la décision, en 2021, de partager mes petits bonheurs et découvertes de la semaine avec toi. Le tout accompagné de citations glanées ici et là.

Je suis heureuse de partager avec toi mes petits bonheurs des deux dernières semaines qui se résument ainsi…

  • Fin mars! Déjà!
  • Côté littérature
  • Projets créatifs
  • Photo de la semaine

FIN MARS! DÉJÀ?

Que le temps passe! Est-ce le fait de vieillir que le temps passe si vite?

On attendait impatiemment ce printemps! Il est bien installé… et tu sais quoi? La neige a tout fondu cette semaine! On va bientôt commencer le grand ménage du terrain, installer tables et chaises sur la terrasse, ouvrir le spa… et oui, on le ferme pour l’hiver! Sortir à -20C en maillot de bain, disons que j’ai passé l’âge!

Feuille d’automne oubliée au fond du spa!
Crédit photo : Josée Cousineau

CÔTÉ LITTÉRATURE

Je n’ai pas encore terminé « Le livre du Niksen », je le lis à petite dose avant de dormir.

Pour ce qui est de « Vieillir avec panache » de Jocelyne Robert. Je ne l’ai pas encore commencé.

Ce matin, je suis passée à la bibliothèque de mon quartier pour renouveller ma carte d’abonnement. J’aime aller fouiner dans les livres numériques qu’ils nous offrent. J’hésite encore à me prendre des livres papiers puisque nous sommes dans une zone rouge et je ne suis pas encore vaccinée.

ET TOI, QUE LIS-TU EN CE MOMENT?


« La lecture est importante. Si vous savez lire, alors le monde entier s’ouvre à vous. »

– Barack Obama, ancien président des États-Unis.

PROJET CRÉATIF

Mes premiers pas en aquarelle

Ça y est! Je me suis procurée une petite palette d’aquarelle. J’en suis à mes premiers balbutiements!

Mes premiers balbutiements en aquarelle.

FLOW JOURNAL

Je poursuis mon Flow Journal. J’y note les choses qui ont marqué ma journée, ma semaine, mon mois. Je prends énormément de plaisir à noter mes petits bonheurs quotidiennement!

Semaine du 8 mars.

MON CAHIER D’HIVER

Les mardis, je poursuis la création de mon cahier d’hiver.

Cette semaine, j’ai voulu illustrer le passage de l’hiver au printemps de façon épurée.

J’ai accompagné mon dessin de Haïkus que j’ai écrits dernièrement. Tu peux les lire en cliquant sur le lien ci-dessous.

Haikus du printemps

« L’hiver qui fait place enfin au printemps. »

MA PHOTO DE LA SEMAINE

Ottawa
Crédit photo : Josée Cousineau
ET SI TU ME PARLAIS DE TES PETITS BONHEURS DE CETTE SEMAINE…

J’ESPÈRE T’AVOIR INSPIRÉ UN BRIN… INSPIRÉ À PROFITER DE CHAQUE INSTANT DE TA VIE ET SURTOUT RÉALISER QUE LE BONHEUR EST SOUVENT À PORTÉE DE MAIN!


Pour recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel. 

La montre à gousset

Ce texte m’a été inspiré par le groupe d’Olivia Bellington, L’atelier – Des mots, une histoire. Écrivez un texte qui met en scène trois personnages, et dont la situation initiale est, au choix :

* l’achat d’une baguette de sourcier
* la perte d’une montre à gousset
* la découverte d’une cape vermeille

J’ai choisi : La perte d’une montre à gousset.
Mes trois personnages : Arthur, le personnage principal, Blandine, sa femme décédée et sa fille Dorothée qu’on n’aura finalement pas l’occasion de rencontrer.


La montre à gousset

Comme à tous les matins, il était sorti prendre sa marche. Il aimait se rendre au parc et faire le tour du lac. Il avait tout son temps depuis que Blandine, sa femme, était allée rejoindre les autres au paradis.

Il lui arrivait, parfois, d’apporter les restes de pain de la veille pour nourrir les canards. Il aimait bien leur piquer une jasette en les nourrissant, et eux, reconnaissants, lui répondaient de leurs « coin-coin » rieurs. Ça le faisait sourire.

C’est en fouillant dans la poche de son gilet pour vérifier l’heure qu’il s’était rendu compte que sa montre à gousset n’y était plus.  Lui, toujours si calme, avait senti son cœur s’emballer.  Sa Blandine lui avait offert cette montre pour leur cinquantième anniversaire de mariage.  Le dernier cadeau qu’il avait reçu d’elle. Il en prenait soin comme de la prunelle de ses yeux.

Comment avait-il pu la perdre?  En revenant à la maison, il avait téléphoné immédiatement à sa fille Dorothée qui lui avait promis de passer au courant de l’avant-midi afin de l’aider à la retrouver. S’il le fallait, ils retourneraient au parc, referaient le même chemin ensemble… la montre ne devait pas être très loin.

Arthur était bien malheureux, assis sur sa chaise berçante. Il gardait un œil attentif à l’horloge coucou du salon. La trotteuse semblait avancer à la vitesse d’une tortue, pourtant, elle faisait les soixante pas à la minute, comme elle le faisait depuis des lunes.

C’est en entendant la cloche annonçant l’arrivée de sa fille qu’il aperçut, suspendu sur le crochet près de la porte d’entrée, le blouson qu’il avait porté la veille.  De la poche, pendait la chaînette de sa montre à gousset. Quel soulagement!

Commençait-il à perdre la notion du temps?

La citation du lundi #120

Voici la citation qui pourrait t’accompagner cette semaine.

« La créativité, c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, briser les règles, faire des erreurs et s’amuser »

– Mary Lou Cook

Je me suis bien amusée avec l’artiste Jeanne Oliver de Montréal qui nous a fait sortir dans les rues de notre quartier à la recherche des « craques de rue ». Voici ce que l’une d’entre elles m’a inspiré.

Haikus du printemps

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. Me voici à nouveau pour le 5e thème proposé en 2021.

Ce mois-ci, elle nous invite à faire un tour du coté des Haikus. Tu connais sûrement, au moins de nom. Le Haiku est une forme de poésie japonaise qui célèbre la nature et l’éphémère, l’évanescence des choses, traduit des émotions. Il évoque souvent une saison. Les occidentaux ont repris l’idée et aujourd’hui on compose des haikus plus libres que les originaux, en respectant toutefois la règle des syllabes (5-7-5).

Je t’invite à lire les miens.


Soleil mur à mur
Équinoxe du printemps
Jardin du bonheur

***************

Fleurs de cerisier
L’oiseau chante fleurette
A tous les passants

***************

Joli mois de mai
Doux lilas, tu sens si bon
Rideau flotte au vent

***************

Cactus de Noel
Qui refleurit au printemps
Du bonheur en pot

***************

Regarde là-haut
Le retour des outardes
Signe du printemps

***************

Regarde au sol
Les tulipes se pointent
Bonheur  coloré

***************

Un intérieur propre avant l’été

Le printemps arrive et l’été suivra comme le veut le cycle des saisons. D’où l’idée d’écrire ce billet pour un intérieur propre avant l’été.

Je ne suis pas une adepte du grand ménage qui se fait dans un court laps de temps et de toute façon, je n’ai plus la même énergie que j’avais auparavant. Je suis plus du type de personne qui aime que l’intérieur de la maison soit toujours propre, je fais tout au fur et à mesure, mais évidemment, il y a toujours de ces petits coins qui s’encombrent et qu’on néglige sans trop le vouloir.

Crédit photo : Pixabay

Lorsque le printemps se pointe le nez, j’aime m’attaquer à ces petits coins car dès que le beau temps arrive, je veux pouvoir m’installer confortablement sur la terrasse, la tête tranquille et ne pas avoir à penser que j’ai encore telle ou telle tâche à accomplir.

Afin d’éviter l’épuisement, j’en fais un petit peu à la fois. Pièce par pièce. Une ou deux heures à la fois, pas plus. Et je te le dis, en commençant dès la mi-mars, j’arrive à l’été en même temps que tout le monde!

Mais chacun peut procéder à ce grand ménage selon sa personnalité, son énergie, son emploi du temps. Le faire sur deux week-ends ou un peu chaque jour, je dirais que l’important est de le planifier et de bloquer du temps à l’agenda. Sinon, c’est tellement facile de reporter à demain! Ah la procrastination!!!

Si tu es du type à faire des listes, fais-le. Je sais qu’il y a des gens qui aiment cocher au fur et à mesure que les tâches sont accomplies. Et on retrouve une tonne de listes à imprimer sur Pinterest.


Rendre la tâche plus agréable

Si la température le permet, ouvre la fenêtre. Profites-en pour écouter de la musique entraînante, cela rendra la tâche plus agréable. Et pourquoi ne pas écouter des balados ou un livre audio? De cette façon, tu ne verras pas le temps passer.


Cette semaine, j’attaque…

La salle de bain

Je commence par vider les armoires dans lesquelles je range les serviettes et certains produits.

Après voir nettoyé les tablettes, je range à nouveau les serviettes. J’aime les classer par couleur. Je n’ai pas besoin de les laver puisque j’en ai peu, je les utilise sur une base régulière, donc je les passe à la lessiveuse fréquemment. Par contre, j’en ai quelques unes que j’utilise de façon décorative sur le mur. Donc, pour celles-ci, je vais faire une lessive pour enlever la poussière qui aurait pu s’accumuler dans les tissus.

Crédit photo : Josée Cousineau

L’armoire à pharmacie

Je n’ai pas d’armoire à pharmacie puisque je conserve les médicaments dans un tiroir de la table de chevet de la chambre à coucher. A l’abri de la lumière et de l’humidité. Par contre, j’ai deux boîtes dans lesquelles je conserve différentes choses telles que pansements, crèmes, gouttes et compagnie.

J’en profite pour reviser chaque produit et jeter tout ce qui est périmé. En 2018, j’avais d’ailleurs écrit un court billet sur le sujet. Je t’invite à le relire parce qu’on ne doit pas jeter les médicaments n’importe comment!

Désencombrement - Armoire à pharmacie

Les tiroirs

Sous le lavabo, j’ai trois immenses tiroirs dans lesquels je range certains items. Par exemple, dans le premier, j’ai tous les produits qui servent quotidiennement. Crèmes, nettoyants, cure-oreilles, désodorisants, maquillage, etc…

Savais-tu que le maquillage, tout comme les médicaments, devrait être revu à chaque saison. Sur certains produits qui contiennent, par exemple, une protection solaire, on retrouve une date de péremption.

Et les produits cosmétiques n’ont pas une durée de vie éternelle, ils peuvent se conserver de 3 mois à 3 ans, selon sa catégorie.

Pour en savoir davantage sur le sujet, je t’invite à relire le billet suivant, j’y parle justement de date de péremption et de temps de conservation :

Ménage du printemps de la trousse à cosmétiques

Crédit photo : Atelier Tricycle

Les appareils sanitaires

L’espace douche, la baignoire, le lavabo et la toilette sont nettoyés sur une base régulière tout au long de l’année. On fait briller la robinetterie.

Par contre, pourquoi ne pas en profiter pour vérifier les joints de silicone. Sont-ils fissurés? Alors, il est plus que temps de les changer. Il est indispensable d’avoir des joints impeccables afin d’éviter l’infiltration d’eau, il agit également comme barrière anti-moisissure et avouons-le, c’est également une question d’esthétique!

Si tu as un rideau de douche, il est temps également de le nettoyer ou de le changer.


Le plancher

On termine par le plancher et tout brille comme un sou neuf!

Et voilà, la première pièce de la maison est fin prête pour l’été!

Je suis prête pour la prochaine étape… et toi?

Pour celles qui est soucieuse de l’environnement, j’ai trouvé, sur ce blogue, une dizaine de recettes pour faire nos produits d’entretien ménager.

Comment faire ses produits d’entretien ménager. (Maman pour la vie)

Et voici, un lien pour faire ses produits ménagers de façon écologique soi-même.

Des produits écolos à faire soi-même pour $20

Pour recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel. 

Le cadeau

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. Me voici à nouveau pour le 4e thème proposé en 2021.

Pour la semaine #4, dernière semaine sur le thème de la photographie, je vous invite à écrire un dialogue entre les deux personnes de cette photo en utilisant les mots suivants:

croix, présence, imagination, loufoque, allées et fleurs.


Samedi 8 mai

Comme à tous les samedis matin, je parcours les allées du Jardin Botanique, caméra au cou. J’adore photographier les plantes et les fleurs. Mais ce que je préfère, c’est l’être humain. C’est pour cette raison que je l’intègre régulièrement sur mes photos et qu’il m’arrive d’immortaliser certaines scènes qui se présentent à moi, comme sur un plateau d’argent. Comme cette photo, prise sur le vif ce matin.

Depuis quelques semaines, j’ai remarqué la présence de deux jeunes filles assises sur un banc. Elles semblent se rencontrer là, toujours au même endroit. Les deux portent un sac à dos. D’ailleurs, je me demande bien ce que ces sacs contiennent. Mon imagination se met à tourbillonner comme une feuille le ferait un jour venteux d’automne. Des idées presque loufoques traversent mon esprit.

Curieuse comme je suis, je décide de m’approcher d’elles afin de voir ce qu’elles font. Et c’est là que j’entends, bien malgré moi, leur conversation.

« Bravo Isabelle, tu fais vraiment du progrès! » lui dit Caroline.

« Tu trouves! J’espère pouvoir y arriver avant la fête des mères. »

« Bien sûr que tu vas y arriver, je ne suis même pas inquiète. Ta grand-mère va tellement être contente. »

« Oui, je sais. J’ai tellement cherché, je ne savais pas trop quoi lui offrir. Tu sais, les grand-mères ont déjà tout ce dont elles ont besoin. Ca devient difficile de trouver un cadeau qui lui plaira. Surtout, pour elle, avec sa maladie. Tu sais, Caroline, j’ai toujours peur qu’elle finisse par m’oublier complètement. »

« En plus, Isabelle, ce cadeau que tu lui confectionnes éveillera très certainement de très beaux souvenirs chez elle. Que dirais-tu, avant de lui offrir, d’asperger quelques gouttes de ton parfum. Dernièrement, j’ai entendu, dans un reportage à la télé, que les odeurs ont un impact émotionnel très fort chez les gens. »

« Oh Caroline, j’adore ton idée! »

Plus que motivée, Isabelle achèvent de piquer les derniers points de croix sur le mouchoir qu’elle offrira à sa grand-mère lors de sa prochaine visite.

Mes petits bonheurs du vendredi 12.03.21

Mes petits bonheurs du vendredi 12.03.21 se veut le sixième billet sur le sujet. Le bonheur… n’est-ce pas le fil conducteur de mon Cybercarnet?

Les états d’esprit du vendredi ne me ressemblaient guère, alors voilà pourquoi j’ai pris la décision, en 2021, de partager mes petits bonheurs et découvertes de la semaine avec toi. Le tout accompagné de citations glanées ici et là.

Je suis heureuse de partager avec toi mes petits bonheurs des deux dernières semaines qui se résument ainsi…

  • Bye bye février
  • Côté littérature
  • Amitiés
  • Projets créatifs
  • Photo de la semaine

Bye bye février! Bonjour mars!

Enfin mars! Le mois annonciateur du printemps! Dans à peine une dizaine de jour, le calendrier nous annoncera officiellement l’arrivée du printemps!

Ce qui m’a inspiré, dernièrement, ma bucket list printanière.

Je ne sais pas si c’est de sentir le printemps tout près, mais j’ai passé une excellente semaine. Je suis même sortie sur le balcon pour prendre un peu de soleil! Sans retirer mon manteau, évidemment. Hier, les températures ont atteint les 15C. Exceptionnel ici en mars!

Bonne nouvelle! Ici, au Québec, on avance l’heure le week-end prochain!

Image : Pixabay

Côté littérature

Quel bonheur que d’aller à la boîte aux lettres et d’y trouver les deux livres que j’ai commandés dernièrement.

Le premier : Le livre du Niksen, écrit par Olga Mecking, qui nous incite à maîtriser l’art de « ne rien faire » venu des Pays-Bas. Les bienfaits de l’oisiveté (sans culpabilité) sur notre santé, notre créativité et notre efficacité. Je sens que je vais dévorer ce livre!

Le deuxième écrit durant la pandémie par Jocelyne Robert, communicatrice et sexologue : Vieillir avec panache.

Et toi, que lis-tu en ce moment?


Amitiés

Un 5 à 7 sur vidéo conférence. Tapas et vino! Ça fait du bien de bavarder entre amis et c’est réconfortant. Du bonheur!

Recevoir une carte d’anniversaire par la poste.

Tu aimeras sûrement : Recevoir un colis ou une lettre par la poste

« Le temps ne te fait pas perdre tes amis, il te fait comprendre qui sont les vrais. »

– Auteur inconnu

Projet créatif

FLOW JOURNAL

Je poursuis mon Flow Journal. J’y note les choses qui ont marqué ma journée, ma semaine, mon mois. Je prends énormément de plaisir à noter mes petits bonheurs quotidiennement!

MON CAHIER D’HIVER

Les mardis, je poursuis la création de mon cahier d’hiver.

J’ai pigé trois cartees : Accueillir la peur, le masque, la liberté. J’ai créé en ce sens… méditation qui m’aide à vaincre mes peurs, libre comme les oiseaux, le Soleil qui représente une lueur d’espoir grâce à la vaccination prochaine. Le papillon, les poissons, les vagues, signes de liberté.

J’ai regardé la signification des couleurs que j’avais choisies dans mon code de couleurs. Une autre belle surprise… le turquoise représente pour moi le lâcher prise, le vert mon intelligence silencieuse, le mauve… accueillir! Je suis bouche bée!

«  Lorsque le papillon s’est réveillé ce matin, il ne s’est pas demandé s’il était beau. si les autres l’aimaient ou s’il pouvait réussir. Il a tout simplement déployé ses ailes et il s’est envolé.  »

– Auteur inconnu

MA PHOTO DE LA SEMAINE

ET TOI, AS-TU RÉUSSI À TROUVER UN PEU DE BONHEUR CETTE SEMAINE?

J’ESPÈRE T’AVOIR INSPIRÉ UN BRIN… INSPIRÉ À PROFITER DE CHAQUE INSTANT DE TA VIE ET SURTOUT RÉALISER QUE LE BONHEUR EST SOUVENT À PORTÉE DE MAIN!


Pour recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel. 

La citation du lundi #119

Voici la citation du lundi #119 que j’ai choisie pour toi.

« Ralentissez et tout devient plus beau. »

– David Lynch

Citation toute simple qui en a long à dire. Vrai que lorsqu’on court tout le temps, tout passe et on ne voit rien. Lorsqu’on prend le temps, lorsqu’on ralentit, tout devient plus beau.

Observer un oiseau qui construit son nid au printemps, contempler un coucher de soleil, déguster un bon repas en pleine conscience.

C’est ça la retraite!

Bonne journée! xxx


Pour recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel. 

Rose et le mur de briques

Un Challenge d’écriture proposé par Marie Kléber du blogue L’Atmosphérique. Tout simplement, pour le plaisir d’écrire. Me voici à nouveau pour le 3e thème proposé en 2021.

Photo fournie par Marie Kleber, L’Atmosphérique

Cette semaine, elle nous invite, à partir de cette photo, à écrire un texte sur l’arrière plan, le moins visible, le flou, le mur… Notre texte doit être écrit à la troisième personne.


Après la mort de son mari, Rose avait pris la décision de garder la  maison.  Une petite maison située dans un quartier de Montréal avec une cour à l’arrière, chose plutôt rare dans les grandes villes.

Elle a pris soin d’aménager le moindre recoin de cette cour.  De chaque côté du trottoir de bois qui mène au hangar*, elle fait pousser des légumes qu’elle met en conserve à l’automne.  Elle aime faire des provisions pour sa famille. Cela fait partie de ses moments de bonheur!

Sur la gauche, il y a une jolie clôture blanche qui la sépare du voisin et de l’autre côté, il y a ce mur ignoble… cet immense mur de briques beiges qui monte sur deux étages et sur lequel on ne retrouve aucune fenêtre!  Un mur monotone.

Mais qu’est-ce qu’elle pourrait bien faire pour enjoliver cet espace? 

Elle avait eu l’idée, un été, d’y faire pousser des fleurs sauvages qu’elle pouvait ensuite couper pour en faire d’immenses bouquets.  Mais ce n’était pas suffisant.  Lorsqu’elle sortait dans sa cour, tout ce qu’elle voyait était cet horrible mur.

Ce jour-là, en revenant du marché, elle décide d’emprunter la ruelle sans trop savoir pourquoi. Le destin, sans doute!

« Tiens, Monsieur Beauchamp fait de la rénovation!« , se dit-elle en elle-même. 

Curieuse de nature, elle décide de s’arrêter quelques minutes pour lui faire la jasette**.  Tout en lui parlant, elle jette un oeil furtivement vers le hangar et aperçoit, par la porte entrouverte, quelques treillis de bois inutilisés.  Elle rêve immédiatement d’une pluie de roses au parfum sucré et ennivrant qui lui ferait oublier ce mur infâme.

Osera-t-elle demander à Monsieur Beauchamp si ces treillis lui sont encore utiles?


*Hangar : À Montréal, derrière la plupart des maisons, on retrouve un bâtiment que l’on appelle hangar. Les gens s’en serve pour ranger différents objets.

**Faire la jasette : Au Québec, signifie faire le conversation.

Ma « bucket list » printanière

Au mois de mai 2019, j’avais créé ma première « Bucket list estivale ». En la relisant, je me rends compte que quelques items se sont réalisés depuis. Comme par exemple, mon atelier créatif, mon atelier d’écriture et mon jardin de fines herbes.Pour changer, j’ai décidé de créer une bucket list printanière.

Je ne peux pas dire que le printemps au Québec soit ma saison préférée. Cette saison qui se retrouve coincée entre nos hivers blancs et nos étés chauds se veut une saison durant laquelle tout semble à refaire. Mais bon! Si je veux me rendre à l’été, je dois inconditionnellement passer par le printemps. Aucun contrôle là-dessus! 😉

D’où m’est venu l’idée de créer ma bucket list printanière, question de passer cette saison que j’apprécie plus ou moins.

Mais que pourrait bien contenir une liste d’envies en temps de confinement?

Je me lance enfin, ci-dessous, en quatre catégories distinctes.

Premièrement…

Côté créatif

  • M’inscrire à l’Atelier des Muses du printemps avec Manon Lavoie

Ensuite…

Projets extérieurs

  • Planifier mon jardin de fines herbes
  • Aller chercher mes plants de fruits et légumes
  • Faire planter deux arbres matures
  • Installer le mobilier sur la terrasse
  • Planter des fleurs à la fin mai
  • Agrandir la plate-bande sous la fenêtre de mon atelier d’écriture

Famille et amis

  • Revoir enfin les membres de ma famille et mes amis (j’espère ne pas avoir à repousser cette activité à plus tard… pour les raisons qu’on connaît)

Finalement…

Photographie

  • Retourner faire de la photographie dans les rues de Montréal

Je suis consciente que plusieurs choses listées sur cette courte liste ne pourront peut-être pas se réaliser à cause du confinement. Mais je garde bon espoir!

J’imagine que si tu m’as lue jusqu’ici, c’est peut-être un signe que tu aimerais également créer ta propre liste d’envies! 😉

Afin de t’aider à dresser ta propre liste, je t’invite à relire ma « Bucket List estivale ». Je t’expliquais de long en large comment créer ta propre « Bucket List ». Alors, voici le lien:

Ma « Bucket List »

ET POUR TERMINER, QUELLES SONT TES ENVIES FOLLES POUR LE PRINTEMPS QUI ARRIVE À TRÈS GRANDS PAS?


Ce billet m’a été inspiré par l’un des thèmes proposés par le groupe de La blogo qui déchire. Tu as un blogue? Alors, n’hésite pas à te joindre à notre groupe.


Pour être avisé des mes nouveaux billets et recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines environ, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel.