Tranche de vie d’une sexagénaire – Odeurs du jardin

Les odeurs du jardin de Blandine

Chaque saison a ses propres odeurs.  Même les yeux fermés, Blandine reconnait l’odeur des terres humides après une pluie d’automne et celle d’une pelouse fraîchement tondue en été.

Mais, ses senteurs préférées, elle les retrouve surtout au potager durant la saison estivale.  En été,  elle aime y flâner, tôt le matin, pour observer ce qu’elle a planté en mai.  En passant près des plants de tomates, elle s’arrête, pince les gourmands et même si le fruit n’est pas encore visible, il y a cette odeur particulière qui lui chatouille les narines et qui lui ouvre l’appétit.

Avant que le soleil ne les atteigne, elle prend le temps de bassiner tout doucement les fines herbes.  Mais avant de le faire, elle aime passer sa main sur la tête du basilic vert.  Une arôme délicieuse s’en dégage immédiatement pour le bonheur de son nez.  Ah!  Le basilic!  Cette senteur est sans contredit sa favorite.  Une herbe dont elle ne saurait se passer. 

La table de fines herbes se transforme aisément en une expérience olfactive extraordinaire avec le thym, le romarin, l’oregan et le persil frisé.

Une idée lui trotte dans la tête…

Elle coupe quelques tiges de basilic qu’elle met dans son panier d’osier et retourne cueillir trois grosses tomates bien rouges et quelques concombres anglais. Ce midi, elle coupera les légumes et ajoutera des cubes de féta et complètera avec un filet d’huile d’olive.

De la terre à l’assiette,  le nez et les papilles gustatives s’uniront à l’heure du dîner pour faire la fête.

« Tiens, tiens, si j’invitais Raoul et Louiselle à partager ce léger repas! J’ouvrirai une bouteille de Bourgogne Aligoté qu’on boira à l’amitié. »


Conclusion: il faut savoir créer ces instants de bonheur et profiter du moment présent.


B ouquet de basilic vert,
A rôme magique,
S on odeur extraordinaire,
I négalable, expérience arômatique
L ibérant sur son passage,
I mmanquablement,
C hatouillis odorants


Cette semaine, Marie nous lance une nouvelle invitation, soit de laisser place à notre inspiration/imagination en se donnant rendez-vous au pays des odeurs du jardin.





  1. Tranche de vie d’une sexagénaire
  2. Toujours à la pharmacie
  3. Sa forêt magique
  4. Au bord des larmes
  5. Le retour de la bonne humeur
  6. Noir et blanc
  7. À la bibliothèque
  8. La lettre
  9. Devine qui vient luncher?
  10. Une journée de pluie
  11. L’invitation
  12. Blandine se sent belle
  13. Bonheur constant
  14. Les pages du matin
  15. La première neige
  16. Insomnie
  17. Quatorze février
  18. Ménage du printemps



10 réflexions sur “Tranche de vie d’une sexagénaire – Odeurs du jardin

  1. Marie Kléber dit :

    Quel joli texte qui m’a ouvert les portes d’un jardin que j’aimerai bien visiter plus souvent Josée et qui m’a mise aussi en appétit – je pouvais sentir toutes ces odeurs depuis chez moi!
    Merci beaucoup et belle journée

    • Josée Cousineau dit :

      Merci Marie d’être passée lire mon texte. Tout comme Blandine, je craque pour l’odeur du basilic. J’en ai sur mon comptoir de cuisine tout l’hiver!

  2. Sandra dit :

    Miam ! J’en ai l’eau à la bouche ! Je rêve de cette saison où les tomates rougissent (si on a plus de chance que l’an dernier avec la météo) et que les aromatiques donnent leur pleine mesure au jardin ! Belle et douce journée !

    • Josée Cousineau dit :

      En effet, on est à la merci de Miss Météo.
      Je te souhaite une excellente journée, ici de la pluie pour deux jours.

  3. Isabelle-Marie d'Angèle dit :

    Que j’aime cette promenade au jardin, terminée par cette belle salade gourmande. J’ai reconnu le parfum des tomates. Tu as bien raison, leurs feuilles ont un parfum qui n’appartiennent qu’à elles. Quand j’étais gamine et que j’allais les ramasser dans le champ, j’adorais garder cette odeur sur mes mains au point que je ne voulais pas les laver . Merci pour ce pur moment de bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *