Bienvenue sur mon Cybercarnet

Des mots et des images

cybercarnet d’une retraitée

Je suis tellement contente que tu sois là! Retraitée… et heureuse, c’est ce que je suis.  Une de mes passions est la photographie. J’ai créé ce cybercarnet afin de partager avec toi des parcelles de bonheur.  Pour moi, le bonheur avec un grand « B » n’existe pas, par contre, la vie peut être parsemée de moments heureux que l’on se doit de cueillir et d’apprécier!

Les textes publiés sur le Cybercarnet sont ma propriété. Merci de ne pas les reproduire sans mon autorisation.

Copyright © 2017 – 2022 – Josée Cousineau. Tous Droits Réservés

Mes petits bonheurs de janvier

Les petits bonheurs d’une retraitée – janvier (ou les petits bonheurs du vendredi, selon mes humeurs) se veut le vingt-sixième billet sur le sujet! Le bonheur, comme tu le sais, ça m’intéresse! 😉

Sur ce billet, je partage avec toi mes découvertes, ce qui m’a rendue heureuse et souvent, ce ne sont que de petites choses!

Pas facile de parler « bonheur » lorsqu’on vit une pandémie. Mais, moi, mon bonheur est… dans les choses simples qui se trouvent autour de moi, dans ma tête et au bout de mes doigts.


Janvier. Le mois qui m’a toujours semblé être le plus long de l’année. Mais plus maintenant, car je savoure chaque moment et j’en suis reconnaissante.

J’improvise mon bonheur,
Je crée les beaux moments.
Je marche sous les flocons blancs.
Je ferme les yeux.
Je goûte le temps,
Une seconde à la fois!
C’est magique!

Au fil du temps, ce sont souvent les mêmes petits bonheurs qui reviennent, mais bon! C’est ça mon bonheur à moi!

  • Créer le bonheur, une pièce à la fois
  • Le bonheur de créer
  • À la rencontre de mon mot-phare

CRÉER LE BONHEUR, UNE PIÈCE À LA FOIS

Comme dans un « puzzle » ou casse-tête, si tu préfères. Je n’avais pas fait de casse-tête depuis des lunes et j’ai eu envie de recommencer. Un passe-temps comme un autre pour passer le mois de janvier qui s’éternise souvent sous la neige.

Et toi, tu aimes faire des « puzzles »?

Travailler sur un casse-tête, une façon d’être dans le moment présent. Placer un morceau à la fois… Du bonheur!

« Le bonheur est un puzzle dont il convient de replacer les éléments chaque matin.« 

– Yves Michallet

LE BONHEUR DE CRÉER

À tous les jours, je m’installe à ma table de création et je dessine. Je ne saute aucune journée. Je dessine dans mon « sketchbook », je crée des carnets de toutes sortes, je prends le temps d’occuper mes dix doigts.

Voici quelques pages d’un carnet que j’ai créé en janvier…

Carnet floral.
Crédit : Josée Cousineau, artiste à ses heures.

À LA RENCONTRE DE MON MOT-PHARE

Crédit photo : J Cousineau

Découvrir le mot-phare qui m’accompagnera tout au long de l’année. Laisser aller tout doucement celui de l’an dernier qui était: « Oser » et qui m’a permis de me faire de plus en plus confiance. Je sens qu’il fera encore partie de ma vie… oser partir à l’aventure à travers la création, oser prendre la parole, oser faire une vie comme je l’aime, oser être moi-même.

Cette année, j’ai choisi une « expression-phare »… « À mon rythme« .

Je suis en train de créer le cahier qui m’accompagnera dans cette nouvelle aventure. (photo de la couverture ci-dessus)

Être et devenir à mon rythme
Vivre et savourer à mon rythme
Créer à mon rythme

« Adopte le rythme de la nature, son secret est la patience.« 

– Waldo Emerson

Comme tu peux le constater, mon bonheur, il est dans les petits moments du quotidien. Moments que je crée et que je cumule jour après jour.

DIS-MOI, DE TON CÔTÉ, QU’EST-CE QUI T’A RENDUE HEUREUSE EN JANVIER?

Atelier d’écriture de Ghislaine #174

Ghislaine nous invite à écrire un texte en insérant des mots débutant par la lettre G ainsi que 8 mots imposés:

Oubli, soir, surprise, silence, faire, élan, encore, clarté


Soir après soir

C’est dans l’oubli d’une journée ensoleillée que se pointe le soir, soir après soir.

Surprise par tant de silence, la lune, de par ses rayons gringalets, tente de se glisser un chemin vers l’intérieur du gîte en passant, sans faire de grabuge, par les trous de la dentelle blanche.

C’est dans un élan de désespoir qu’elle finit, encore une fois, par lâcher prise, en camouflant sa clarté de grosse lune sous les gigantesques nuages gris en attendant le retour du matin.

La citation du lundi #163

Voici la citation qui m’accompagnera tout au long de la semaine.

“Au fur et à mesure que je modifie mes pensées, le monde autour de moi se transforme.”

– Louise L. Hay
  • Remercier la vie, apprécier les petits bonheurs au quotidien.
  • M’entourer de gens positifs qui apportent de la couleur dans ma vie.
  • Ne laisser aucune place à l’ennui en occupant ma tête et mes dix doigts.
  • Être tout simplement.
Journée internationale du câlin

Journée internationale des câlins

La journée internationale des câlins

C’est le 21 janvier, et ce depuis 1998, que l’on célèbre la journée internationale des câlins (Hug Day). Mais comment faire des câlins en temps de pandémie puisqu’il y a tant de restrictions.

C’est le 29 Mars 1986 que le révérend Kevin Zaborney eut l’idée de la première journée des câlins. Il avait constaté que le début d’année et jusqu’à la St Valentin (14 février) était une période de plus forte tendance à la déprime. Les fêtes de fin d’année passées, un grand nombre de personnes souffriraient en effet d’un manque de contact émotionnel. – Source: Journée mondiale.

Malgré que je ne suis pas une personne portée sur les câlins, j’avoue qu’ils me manquent! Surtout ceux de mes petits-enfants. Les câlins, c’est bon pour la santé, c’est bon pour le moral, c’est rassurant, c’est appaisant.

« Je pense qu’à un moment donné, il faut être capable d’en donner. Les grands-parents sont en train de dépérir sans les câlins de leurs petits-enfants. »

– La Dre Caroline Quach, pédiatre et microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine.
Lu sur la Presse.

Comment offrir un câlin en temps de pandémie?

J’ai pensé réunir ici quelques idées glanées un peu partout afin que cette journée se transforme en sourires multiples, malgré tout!

  • Serrer dans nos bras tous ceux et celles qui font partie de notre bulle!
  • Faire parvenir une carte « câlin » par la poste à tous les gens à qui on aurait envie de faire un câlin. (Il faut s’y prendre un peu à l’avance pour s’assurer que la personne la recevra à temps. Ajouter une petite note sur l’enveloppe : « Ne pas ouvrir avant le 21 janvier!« 
  • Envoyer des cartes virtuelles si le fait d’apposer un timbre ne te convient pas. Le site Dromadaire en offre de très jolies.
  • Afficher un message sur les réseaux sociaux.

Auto-câlin

Journée internationale du câlin

Tu es seule? As-tu pensé à te faire un auto-câlin? Oui, oui, tu as bien lu. Voici la marche à suivre…

  • Premièrement, ferme les yeux
  • Ensuite, croise les bras autour de ton corps
  • Et serre fort, fort fort.

Tu peux recommencer aussi souvent que tu le désires! 😉


Citations sur le thème des câlins

Voici maintenant quelques citations sur le thème du câlin.

journée internationale du câlin

« Le câlin, qui seul appaise les gros chagrins. »

– J. Gastaldi

« Petit câlin qui fait du bien – Petit matin – Main dans la main. »

– Vasquez Isabelle

« Les câlins, mieux que l’esperanto, parlent une langue universelle. »

– K. Keating

« Les câlins ne sont pas seulement délicieux, ils sont nécessaires. »

– K. Keating

Enfin, j’espère que tu as apprécié ce billet sur la journée internationale du câlin, je t’offre le mien virtuellement!

Et toi, à qui comptes-tu faire un câlin aujourd’hui?


À lire aussi: La journée internationale du sourire

La citation du lundi #162

Voici la citation du lundi que j’ai choisie…

« Le matin, c’est la plus belle image du monde… On devrait l’encadrer! »

– Gilles Vigneault

Mes petits bonheurs du matin:

  • Ouvrir les yeux et sentir mon chien tout heureux de me voir
  • Me lever dès l’aurore pour écouter le silence de la maisonnée
  • Tirer les rideau pour apercevoir le lever du soleil
  • Sentir l’odeur du café préparé par mon amoureux

Et toi, quels sont tes petits bonheurs du matin?


Lettre d'amitié

Pour recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel.

 

Tranche de vie d’une sexagénaire – Insomnie

Blandine fait de l’insomnie

Fermer les écrans au moins une heure avant de dormir, relaxer* dans un bain de mousse à la lavande, méditer pour une bonne nuit de sommeil, siroter une tisane à base de plantes, surtout pas de caféine en soirée. 

La fille de son amie Louiselle lui a même suggéré de consulter sa professeur de yoga.  La chandelle, la posture de la déesse du sommeil, le cobra… bla, bla, bla, bla…. En fait, Blandine a déjà essayé toutes ces recettes dites « miracles » pour tenter de tomber dans les bras de Morphée.  Sans succès! 

Rien à faire, elle peut le confirmer, elle souffre d’insomnie!  Elle a perdu le sommeil comme on perd une chaussette, un jour de lessive. Sans trop savoir pourquoi!

Le son du tic-tac de l’horloge qui écoulent les secondes une à une, les longues minutes à ruminer le passé et les heures qui s’étirent et s’étirent jusqu’aux aurores!  Souffrance nocturne!

Sans oublier le petit hamster qui court dans sa tête jusqu’à l’essoufflement sans jamais atteindre sa cible.  Il lui empoisonne vraiment l’existence, celui-là;  elle est en train de perdre la boule!

Et que dire des lendemains sans la forme… souffrance diurne!

Définitivement, cette situation ne se règlera pas en un seul coup de ciseaux.

Devrait-elle consulter son médecin?


*Relaxer ou se relaxer dans un bain.  Selon l’Office québécois de la langue française, le Québec a, pour sa part, opté pour l’emploi intransitif (je relaxe), peut-être sous l’influence de l’anglais, où il est aussi intransitif. Il s’agit cependant de tendances générales puisqu’on trouve facilement des attestations de l’emploi intransitif en France et de son emploi pronominal au Québec, notamment dans la presse. Compte tenu de ce qui précède, il n’y a pas lieu de condamner l’emploi intransitif, courant au Québec.


Ce texte de Blandine, ma sexagénaire, m’a été inspiré par l’un des thèmes suggérés par Olivia Bellington de l’Atelier – Des mots, une histoire.

Voici les consignes:

Écrire un texte en y intégrant 8 mots imposés.

plante fille train miracle dormir écouler cible ciseaux


Pour d’autres histoires de Blandine:

  1. Tranche de vie d’une sexagénaire
  2. Toujours à la pharmacie
  3. Sa forêt magique
  4. Au bord des larmes
  5. Le retour de la bonne humeur
  6. Noir et blanc
  7. À la bibliothèque
  8. La lettre
  9. Devine qui vient luncher?
  10. Une journée de pluie
  11. L’invitation
  12. Blandine se sent belle
  13. Bonheur constant
  14. Les pages du matin
  15. La première neige

Intentions pour la nouvelle année

Mes intentions

Aujourd’hui, je partage ave toi quelques unes de mes intentions pour la nouvelle année. Du bonheur!

Pourquoi intentions et non pas résolutions

Je ne prends jamais de résolutions. As-tu remarqué que les résolutions prises en début d’année ne tiennent jamais? On est rempli de bonne volonté pour perdre du poids, pour faire plus d’exercice… on s’inscrit dans un gym et au bout de quelques semaines (et je sens que je suis généreuse), on abandonne.

IDENTIFIER MES RÊVES

Premièrement, en début d’année, je prends le temps de faire une rétrospective de celle qui vient de s’écouler. Qu’est-ce qui a bien fonctionné, qu’est-ce qui a moins bien fonctionné? Je fais ensuite la liste de mes intentions pour la nouvelle année.  

Selon Larousse, une intention est une disposition d’esprit par laquelle on se propose délibérément un but ; ce but lui-même 

Cahier de rêves.

Dans mon cahier de rêves, j’inscris mes intentions ainsi que tout ce que je désire, que ce soit sur le plan matériel, spirituel, santé et bien-être, social, amour, amitié, etc. Tout y passe!

J’ai choisi un joli cahier pour y inscrire mes intentions et mes projets!

« RÊVONS NOS VIES, VIVONS NOS RÊVES »


Il y a des intentions qui reviennent d’année en année et qui durent comme par exemple…

BIEN MANGER

Depuis plusieurs années, j’ai changé mon alimentation en intégrant fruits et légumes à chaque repas, en mangeant moins de viandes rouges. Je dois avouer que j’ai un faible pour la cuisine méditerranéenne.

Que l’on soit seule à table, à deux ou en famille, je trouve important de prendre le temps de préparer les aliments, dresser la table comme si c’était un jour de fête.

J’éprouve autant de plaisir à préparer les aliments qu’à les déguster.

« J’aime ajouter de la couleur dans mon assiette, du plaisir pour mes yeux gourmands! »

PRENDRE UN MOMENT POUR MOI…

Ce soir, je prendrai le temps de dresser la table d’une jolie nappe et j’ajoute une serviette de table colorée, je mangerai au son de la musique.


BOUGER DAVANTAGE

Je n’ai jamais été une grande sportive, mais j’aime marcher… à mon rythme. Je voudrais marcher à tous les jours, l’intention est bien là, sauf que je me laisse souvent influencer par la température… trop chaud, trop froid. Toutes les raisons sont bonnes pour être sédentaire.

Je connais tous les bienfaits de la marche sur notre état de santé. Elle favorise le développement des muscles du bas du corps principalement, elle permet de brûler des graisses et favorise la perte de poids à long terme. De plus, à part une bonne paire de chaussures, la marche ne nécessite aucun matériel spécifique. Donc, à la portée de toutes!

PRENDRE UN MOMENT POUR MOI…

Je me rendrai dans un parc à proximité de chez moi et je tendrai l’oreille. J’essaierai de repérer une dizaine de sons différents. Par exemple: un oiseau qui siffle, le train qui passe, le vent dans les feuilles...


LIRE DAVANTAGE

La lecture nous permet de pénétrer l’univers de l’auteur. Elle nous donne l’occasion de voyager dans le temps, de visiter des pays lointains et ce, sans même quitter nos bas de laine! Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de commencer un roman, de t’imprégner des personnages et d’avoir l’impression de faire partie de leur vie?

PRENDRE UN MOMENT POUR MOI…

Je me rendrai à la bibliothèque de mon quartier, je ferai le plein de livres! Oui, oui, je remplirai ma carte de prêts!

« LA LECTURE EST IMPORTANTE. SI VOUS SAVEZ LIRE, ALORS LE MONDE ENTIER S’OUVRE À VOUS. » BARACK OBAMA

MÉDITER

À tous les jours, je trouve le temps de méditer. J’en ai besoin. Et j’ai bien l’intention de continuer en 2022. Méditer c’est aussi prendre du temps pour moi.

Prendre le temps de méditer

PRENDRE UN MOMENT POUR MOI…

Je me rendrai sur YouTube et ferai une recherche « Méditation guidée ».

« DE LA MÉDITATION NAIT LA SAGESSE. » BOUDHA

CRÉER ENCORE PLUS

M’installer à ma table de création, de plus en plus. Être curieuse. Essayer de nouvelles techniques, oser de nouvelles couleurs.

M’inscrire aux ateliers du Cercle des Muses qui me font tant de bien. Ces ateliers qui me permettent de me connaître davantage.

Tout au long de l’année, j’ai créé de jolis livrets que j’ai noué de rubans de toutes sortes. Mon intention est d’en créer encore plus…

Honorer le chemin parcouru

ÉCRIRE, ÉCRIRE ET ÉCRIRE ENCORE

Oser la poésie, raconter des histoires, écrire pour le plaisir de le faire, à mon rythme, sans pression aucune. Me laisser inspirer par Olivia grâce à ses défis bi-mensuels.

Et toi, quelles sont tes intentions pour la nouvelle année?

N’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires. Si tu as un blog et que tu as écrit sur le sujet, indique-moi le lien pour que je puisse te lire.

Ce texte m’a été inspiré par l’un des thèmes suggérés par la Blogo qui déchire.

La citation du lundi #161

Premier lundi de janvier 2022. Une nouvelle année, une citation sur le thème de l’avenir.

« Créer un jardin, c’est croire en l’avenir. »

– Audrey Hepburn

Semer de petites graines en terre pour récolter, dans un avenir prochain, de succulents légumes. Abreuver le jardin, à tous les matins, dans l’espoir de voir germer les premières pousses.

À chaque jour, j’avance dans la vie au rythme d’un pas à la fois et je crois en un avenir meilleur. Je cumule les petits bonheurs au quotidien, tout comme j’arroserais les graines de mes semences. Je crée de beaux moments, j’improvise le bonheur. Oui, c’est possible… malgré tout.

Mes petits bonheurs de décembre

Les petits bonheurs d’une retraitée – décembre (ou les petits bonheurs du vendredi, selon mes humeurs) se veut le vingt-cinquième billet sur le sujet! Le bonheur, comme tu le sais, est le fil conducteur de mon Cybercarnet! 😉

Sur ce billet, je partage avec toi mes découvertes, ce qui m’a rendue heureuse et souvent, ce ne sont que de petites choses!

Pas facile de parler « bonheur » lorsqu’on vit une pandémie. Mais, moi, l’éternelle optimiste, je me dis qu’un jour ce sera terminé et qu’entretemps, je me dois de cueillir tout ce qui me procure de la joie.


Déjà la fin décembre. Le mois qui, habituellement, se veut joyeux, en famille, réunis autour d’une table. Cette année, ce sera différent. Semblable à l’an dernier.

Mes petits bonheurs sont quand même multiples, tu verras. Au fil des semaines, ce sont souvent les mêmes petits bonheurs qui reviennent, mais bon! C’est ça mon bonheur à moi!

  • Du bonheur par la poste
  • Le bonheur de créer
  • Le sapin

DU BONHEUR PAR LA POSTE

Même à l’ère du virtuel, j’adore recevoir du courrier par la poste. Le temps des Fêtes y est propice. C’est pourquoi je prends le temps de préparer des cartes pour offrir mes souhaits à la famille et aux amis. Ces cartes, je les envoie par la poste. Et en retour, les gens me font également parvenir leurs voeux qu’ils font livrer par le facteur!

Du bonheur!


LE BONHEUR DE CRÉER

À tous les jours, je m’installe à ma table de création et je dessine. Toute sorte de choses… je dessine dans mon carnet de croquis, je crée des carnets de toutes sortes, je prends le temps et le temps glisse, glisse, j’en oublie l’heure… C’est bon signe!

Voici quelques pages d’un carnet floral…

Je suis libre de créer
d’être pleinement qui je suis
Les fleurs du réveillon de Noël
Double page
Émotions

LE SAPIN

Et oui, même si on ne reçoit personne dans le temps des fêtes, j’ai pris la décision de décorer le sapin quand même. Pourquoi pas? Puisque ce sapin fait partie de mes petits bonheurs.

Ma belle Yucca qui pose fièrement devant le sapin de Noël!

Comme tu peux le constater, mon bonheur, il est dans les petits moments du quotidien. Moments que je crée et que je cumule jour après jour.

Dis-moi, qu’est-ce qui t’a rendue heureuse en décembre?